livres retranscrits ligne w

 

Dieu - Illusion ou réalité ?

par Francis Schaeffer

TITRE IV - LE CHRISTIANISME HISTORIQUE AU XXe SIECLE

CHAPITRE 1 - Trouver le point de tension

Communiquer avec l'un de ses semblables

Communiquer signifie qu'une idée qui est dans mon esprit passe par mes lèvres (ou par mes doigts, dans la plupart des arts) et atteint l'esprit d'une autre personne. La communication est bonne si cette idée demeure essentiellement la même à l'arrivée. Cela signifie, non pas qu'elle est tout à fait la même, mais que le récepteur a substantiellement compris ce que je veux lui transmettre. Les mots sont seulement un des outils qui servent à exprimer les idées que nous voulons communiquer; en les utilisant, nous n'avons pas l'intention de transmettre uniquement une succession de sons verbaux.

Plusieurs sortes de problèmes peuvent se poser. Le plus évident est celui qui surgit entre groupes linguistiques différents. Si nous voulons parler à quelqu'un, nous devons commencer par apprendre sa langue.

Un autre problème tient à ce que la langue évolue au cours de l'histoire: les mots ne gardent pas la même signification qu'autrefois. Le langage change tout naturellement de sens au fur et à mesure que le temps passe et cela est spécialement vrai, aujourd'hui, en raison des grandes différences apparues de part et d'autre de la "ligne du désespoir".

Une autre barrière surgit lorsqu'il s'agit de parler à des personnes appartenant à un autre milieu social que le nôtre, par exemple à ceux qui font partie du Quart Monde.

Aucun des problèmes évoqués jusqu'ici ne se résolvent automatiquement. Ils exigent que nous prenions le temps et la peine d'apprendre comment nos interlocuteurs s'expriment si nous voulons qu'ils nous comprennent. Ceci est particulièrement difficile, de nos jours, pour les chrétiens qui veulent employer des mots comme "Dieu" ou comme "culpabilité" dans leur vrai sens, et non avec leur connotation moderne universellement reconnue. Il convient, soit d'essayer de trouver un synonyme dépourvu de fausse connotation, soit de définir soigneusement le terme employé afin d'être assuré que notre auditeur comprendra, aussi bien que possible, ce que nous voulons lui dire. Dans ce dernier cas, nous n'employons plus un terme technique en tant que tel, mais nous nous accordons sur une définition.

Si le mot (ou la phrase) utilisé habituellement n'est qu'un cliché "évangélique" transformé en terme technique entre chrétiens, il faut être prêt à l'abandonner hors de ce petit cercle. Si, en revanche, un mot comme "Dieu" est indispensable, nous devons l'expliquer assez longuement pour être bien compris. L'utilisation de termes techniques insuffisamment définis risque de conduire ceux du dehors à ne pas entendre le message chrétien, et de faire de nous, dans nos Eglises et dans nos oeuvres missionnaires, un groupe linguistique introverti et isolé.


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris