livres retranscrits ligne w

 

Donner selon Dieu - chapitre 4

CHACUN... SELON SA PROSPÉRITÉ

Que dit le Nouveau Testament au sujet des dons? Fondamentalement, on y retrouve les mêmes principes que dans l'Ancien Testament: payez vos impôts (les dons obligatoires); donnez ce que vous voulez au Seigneur (l'offrande libre). L'enseignement sur l'offrande est plus précis dans le Nouveau Testament que dans l'Ancien Testament, mais les mêmes principes prévalent tout au long de la Bible. Je sais que ces déclarations vont à l'encontre des prétentions de nombreux chrétiens qui perçoivent dans l'Ancien et le Nouveau Testament deux perspectives différentes en ce qui concerne les dons. Mais examinons plutôt ce que les Ecritures nous enseignent à ce sujet.

Les dons obligatoires dans le Nouveau Testament.

Souvenez-vous qu'à l'époque de l'Ancien Testament les dîmes qui étaient prélevées sur les Juifs – la taxe pour le temple, l'année sabbatique pour le repos des terres, la taxe du profit partagé (laisser le coin des champs non récoltés pour aider les pauvres) – tout cela constituait une forme d'imposition. A l'époque où les Evangiles furent écrits, les Juifs étaient encore sous ces lois. Il était donc normal pour les Juifs de continuer à payer leurs dîmes, etc. Le système des taxes était encore en vigueur. Au trésor du Temple, il y avait treize récipients en forme de trompette dans lesquels les gens déposaient leur argent. Ajoutez à cela que les Romains exigeaient des Juifs des taxes exorbitantes. Ceux-ci étaient donc soumis obligatoirement à la fois aux lois mosaïques et aux lois romaines pour le paiement de taxes.

Jésus faisait continuellement mention de cet état de choses dans les Evangiles. Voici un exemple: "Lorsqu'ils arrivèrent à Capernaum, ceux qui percevaient les deux drachmes s'adressèrent à Pierre et lui dirent: Votre maître ne paie-t-il pas les deux drachmes? Oui, dit-il. Et quand il fut entré dans la maison, Jésus le prévint et dit: Que t'en semble Simon? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils des tribus ou des impôts? de leurs fils, ou des étrangers? Il lui dit: Des étrangers. Et Jésus lui répondit: les fils en sont donc exempts. Mais pour ne pas les scandaliser, va à la mer, jette l'hameçon et tire le premier poisson qui viendra; ouvre-lui la bouche et tu trouveras un statère. Prends-le, et donne-le leur pour moi et pour toi" (Matthieu 17:24-27).

Dans 1 Jean 2:6, il est dit que nous devons nous conduire comme Jésus s'est conduit. Jésus a payé ses taxes, nous devons payer les nôtres. Il est très intéressant de voir Matthieu nous mentionner cet épisode, car Matthieu nous a présenté Christ comme Roi. Même si Christ était Roi (en fait il était Roi des Rois), Il obéissait quand même aux lois et Il payait ses taxes.

Parlons un peu du commentaire de Jésus sur la relation étrangers-fils. Evidemment, les rois ne taxent pas leurs propres fils. Ils tournent la difficulté. Ils taxent les étrangers. Jésus disait qu'en un certain sens, nous ne serions pas tenus de payer des taxes: nous sommes des fils du Roi. Mais afin d'éviter tout scandale, nous devons payer nos taxes.

A cette occasion, Pierre a obtenu l'argent de son impôt d'un poisson. Si ce phénomène se produisait encore de nos jours, aux environs du 1er avril les plages de notre pays seraient remplies de chrétiens. Malheureusement, Dieu n'agit plus de cette façon.


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400