faq questions réponses nous sommes à votre écoute w

 

Le Paraclet est l'Esprit-Saint

Question:

Comment pouvez-vous dire que le Paraclet est le Saint-Esprit alors que Jean 14 :26 dit le contraire ?

Réponse:

L'argument avancé est que le Paraclet n'est pas l'Esprit-Saint, en raison du fait qu'en Jean 14:26 les mots «to pneuma to agion», ne se traduisent pas par l'Esprit-Saint, mais par l'Esprit, le Saint. Voici ce que dit la «Grammaire grecque» de Ragon (Ed. de Gigord, Paris, p.142), reconnue par tous les hellénistes du grec classique: «L'adjectif épithète et, d'une façon générale, les mots qui servent à déterminer un nom s'enclavent normalement entre l'article et ce nom» Ragon donne l'exemple suivant: «hoi plousioi politai», mot à mot: «les riches citoyens» (que l'on traduit généralement par «les citoyens riches», pour un style plus léger en français). Ragon continue par une remarque: «Pour insister davantage sur le déterminatif, on peut le placer après le nom en répétant l'article.» Et il donne l'exemple suivant: «hoi politai hoi plousioi», ce qui signifie la même chose que dans l'exemple précédent. Simplement, l'accent porte sur «riche» plus que sur «citoyen».

Prétendre également que Jean 14:26 est le seul endroit où on trouve cette construction en grec. Je sais que ceci est incorrect, on ne trouve pas moins de 28 fois cette construction dans la Bible, et elle est à chaque fois traduit par l'Esprit Saint: oui, dans Matt. 12.32; Mc 3.29; 12.36; 13.11; Lc 2.26; 3.22; 10.21; Ac. 1.16; 2.33; 5.3; 5.32; 7.51; 10.44; 10.47; 11.15; 13.2; 15.8; 15.28; 19.6; 20.23; 20.28; 21.11; 28.25; Eph. 4.30; 1Thess. 4.8; Héb. 3.7; 9.8; 10.15; ainsi que 5 fois dans la traduction grecque de l'AT dite des Septante: Ps 50.13; Sag. 9.17; Es. 63.10-11; Suz. 1.45.

Seulement, je voudrais savoir pour quelle raison, on rend «to pneuma to agion», par l'Esprit-Saint, plutôt que par l'Esprit, le Saint.

Car «hagion» est un adjectif. Il peut certes se traduire par «le Saint», mais seulement lorsqu'il est seul avec un article: il s'agit là d'un adjectif substantivé, un procédé courant en grec. Ragon dit ceci, p.161: «L'adjectif précédé de l'article peut être employé comme nom». Et il donne l'exemple suivant: «hoi polloi», mot à mot «les nombreux» qu'on traduit généralement par «la foule».

Mais dans votre exemple, comme «to hagion» (article + adjectif accordés au neutre) est précédé de «to pneuma» (article + nom neutre), il s'agit clairement d'un nom «l'Esprit» où l'auteur a voulu insister sur l'adjectif qui le détermine «saint».

Le grec d'origine démontre bien 3 noms précédés de 3 articles définis: Attention, c'est une erreur de grec! Il s'agit d'un nom (pneuma) suivi d'un adjectif (hagios), selon le Dictionnaire Bally, Ed. Hachette (reconnu également par tous les hellénistes du grec classique). Et pour la raison indiquée ci-dessus, l'adjectif a un article.

Quant à «paraklètos», il est à l'origine un adjectif signifiant «qu'on appelle à son secours». Mais «ho paraklètos» est un adjectif substantivé fréquent, qui a pris le sens suivant: «l'avocat, le défenseur». Ici, c'est clairement un adjectif substantivé, puisqu'il est au masculin (il serait au neutre s'il était un adjectif qui détermine «to pneuma»).

pl


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris