faq ligne w

 

Un caillou blanc

Question:

Dans le livre de l'Apocalypse on parle d'un "Caillou blanc" je ne comprends pas ce que cela signifie.

Réponse:

Visiblement, votre lecture biblique est passée par le livre de l'Apocalypse: magnifique ! C'est un très beau livre, rempli d'espérance.
En un temps si confus (tel que le nôtre), se consoler par des promesses telles que l'assurance de la victoire, de la souveraineté et de l'établissement prochain du règne de notre Seigneur Jésus-Christ, est absolument nécessaire et réconfortant.

Comme vous vous en êtes sans doute aperçu, le livre de l'Apocalypse, ("Révélation" en grec, cp. Ap. 1.1), est plein de symboles qu'il n'est pas toujours facile de déchiffrer ou d'expliquer...

De plus, le livre se réfère de nombreuses fois à des faits, des traditions, des déclarations... dont l'origine remonte à l'Ancien Testament. Aussi doit-on fréquemment avoir recours à ces différents textes et cerner leur contexte pour avoir une compréhension plus globale du livre de l'Apocalypse.

C'est le cas concernant le "caillou blanc" donné au vainqueur, c'est-à-dire, à celui qui sera resté fidèle à Son Nom, qui n'aura pas renié la Foi en Jésus Christ... malgré toutes les pressions exercées par l'ennemi (Satan et ses démons), dans l'Eglise de Pergame, cp. Ap 2. 12 à 17.

Mais qu'est-ce que cela veut dire ?
Comment comprendre ou interpréter ce texte ?
Qu'est-ce que ce fameux "caillou blanc" ?

Le texte nous révèle que ce n'est pas uniquement un caillou blanc que le vainqueur recevra de la main du Seigneur, mais également: de la manne cachée. Or, qu'est-ce que la manne cachée ?
La manne cachée et le caillou blanc seront remis au vainqueur et sur le caillou... un nom nouveau, gravé, que personne ne connaît, sinon celui qui le reçoit. C'est-à-dire ?

Pour toute réponse, je ne m'appuierai que sur un seul commentaire, il y en a d'autres, bien sûr, cependant celui-ci est suffisamment élaboré et précis pour faire pratiquement l'unanimité dans le milieu chrétien évangélique: "Le commentaire sur l'Apocalypse" d'Alfred Kuen (Editions Emmaüs / 1997; pages 48 & 49).

A propos de la manne: Dans Exode 16. 32 à 34, le Seigneur demande de préserver un spécimen de la manne dans le coffre sacré pour les générations futures. Selon une tradition (2ème livre des Maccabées 2.4 à 7), Jérémie (le prophète), aurait caché cette manne sous terre lors de la destruction du Temple de Salomon (à Jérusalem, par les armées de Nebucadnetsar). Elle devait rester cachée jusqu'à la venue du Messie. Dans le Bas-Judaïsme, on enseignait que la manne cachée par Jérémie est réservée au Ciel pour les élus qui en jouiront pendant l'ère messianique. Mais puisque pour les chrétiens l'ère messianique a commencé, les chrétiens ont déjà part à cette manne cachée. "Dès à présent, les chrétiens de Pergame reçoivent cette manne réservée pour les temps de la fin", c'est-à-dire, lorsqu'ils participent au repas du Seigneur.

A propos du caillou blanc: Le vainqueur recevra aussi une pierre blanche sur laquelle est gravé un nom nouveau. Les exégètes font allusion à beaucoup de coutumes antiques qui pourraient être à l'origine de cette image: pierre d'acquittement au tribunal, contremarque des invités à un festin, diplôme d'un jeu athlétique avec le nom du vainqueur gravé dans la pierre, pierre qui dispense (qui décharge le gladiateur du jeu du cirque, amulette porte-bonheur, gage pour obtenir de l'argent ou du blé, billet d'entrée au théâtre de Pergame, pierre précieuse gardée au Ciel avec la manne... "Tous ces usages sont attestés et permettent une transposition facile dans les registres du symbolisme chrétien. Facile, mais purement hypothétique". Cependant l'important est le nom qui y est gravé.
Dans le livre d'Esaïe (chap. 65, verset 15) on lit: "Ses serviteurs, Il (Dieu) les appellera d'un autre nom" et Apocalypse 3.12 dit: "J'écrirai sur lui le nom de mon Dieu et le nom de la ville de mon Dieu... ainsi que mon nom nouveau".
Or, quand on sait que dans la Bible, le nom représente la personnalité, la signification de la promesse devient claire: c'est le caractère de Christ qui est en gravé dans la vie du chrétien, Cp. 2 Cor. 5.17.

Voilà tout ce que je peux vous dire concernant le "caillou blanc".
Par ailleurs, je suis certain que vous continuerez à vouloir comprendre ce que le Seigneur adresse, par la lecture persévérante de la Bible, à chacun de ses enfants.
Le but étant qu'ils soient affermis et attachés à l'enseignement transmis aux saints une fois pour toute, aimés de Dieu, le Père, et gardés pour Jésus-Christ, le Vainqueur.

Claude-Alain,
pour le team bible-ouverte.ch

faq 270w


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400