messages series etudes bibliques ligne w

 

L'Amour véritable 1/6

Etude sur la première Epître de Jean

Introduction

Dès le IIe siècle, l'Eglise a reconnu Jean comme l'auteur de cette Epître. La tradition dit qu'il vécut à Ephèse après la destruction de Jérusalem, en l'an 70, et qu'il mourut à un âge avancé après avoir enseigné des hommes comme Ignace et Polycarpe. Il est le dernier des écrivains du Nouveau Testament.
En comparant l'Epître avec l'Evangile de Jean, on constate des analogies frappantes. Le thème de l'Evangile est la divinité de Christ, le Messie, venu révéler le Père. Or, nous trouvons dans notre Epître 21 fois la mention de Jésus comme étant le Fils de Dieu, et 12 fois la mention de Dieu comme étant le Père. L'auteur ne se nomme pas et ne salue pas les destinataires de sa lettre, à l'exemple de l'écrivain de l'Epître aux Hébreux, et il entre dans le vif du sujet en exprimant les sentiments qui remplissent son âme.

Jean écrit comme un pasteur qui aime son troupeau qu'il veut protéger et établir dans la vérité. Il emploie 7 fois le mot "teknion" au pluriel signifiant "petits enfants" dans le sens d'une relation étroite entre les parents et les enfants. L'hérésie gnostique était en germe dans plusieurs fausses doctrines qui s'étaient infiltrées dans la chrétienté de la fin du 1er siècle. Jean use de son autorité paternelle pour avertir les croyants des dangers qui les menacent, car ces doctrines sapent la foi, la morale personnelle et la vie sociale.

Comme plusieurs commentateurs l'on fait remarquer, Jean mélange les sujets en passant de l'un à l'autre, les quittant et y revenant, sans que l'on sache pourquoi, tandis que Paul traite les sujets l'un après l'autre. Il emploie peu de mots, les mots quotidiens, couramment utilisés. Il fait usage de parenthèses, répétitions, aphorismes, en exprimant sa pensée tantôt sous forme négative, tantôt sous forme positive. Il unit d'une façon parfaite les analogies et les contrastes. L'Esprit de Dieu a voulu que les derniers écrits du Nouveau Testament soient présentés d'une façon toute différente des Epîtres de Paul afin de secouer les chrétiens endormis ou sclérosés.

L'Evangile de Jean permet de saisir dans sa plénitude l'enseignement de l'Epître et celle-ci se base continuellement sur les faits racontés dans l'Evangile. Ce dernier a été écrit afin que les lecteurs "croient que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu" (Jean 20:31). L'Epître l'a été afin que les lecteurs "sachent qu'ils ont la vie éternelle" (1 Jean 5:13). Le thème de l'Epître est la communion : ce qui la produit, la caractérise et la trouble.

Nous y découvrons deux vérités solennelles et complémentaires: Dieu est lumière (1 Jean 1:5), Dieu est amour (1 Jean 4:16). Pas l'un sans l'autre ! Si facilement nous séparons ces deux vertus, étant incapables de les vivre ensemble. Il n'en est pas ainsi avec Dieu qui est pleinement lumière et pleinement amour, les deux à la fois.


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris