messages series etudes bibliques ligne w

 

L'idole de l'homme révolté

"Regards sur l'Occident" (6/6)

Bertrand Rickenbacher

Introduction

En choisissant de se détourner du Dieu trois fois saint et de sa révélation, le monde moderne s'est voué à l'adoration d'un certain nombre d'idoles. Le présent article s'inscrit dans une série consacrée à l'étude des différentes formes d'idolâtrie qui caractérisent nos sociétés occidentales.

L'objet de cette étude est l'homme révolté. Pour des raisons que nous développerons en première partie, nous nous éloignerons quelque peu du propos de la série et nous ne nous pencherons pas spécifiquement sur l'homme révolté en tant qu'objet d'idolâtrie (comme une statuette pourrait l'être). Nous tenterons par contre de comprendre ce qu'est cette révolte, quelles en sont les causes et les conséquences. Pour ce faire, nous partirons des trois premiers chapitres de la Genèse qui nous permettront de développer une théologie de la révolte, après quoi nous appliquerons les éléments de cette théologie au monde contemporain.

De l'homme révolté à l'homme global

Si nous prenons quelque distance vis-à-vis du sujet proposé, c'est qu'il nous semble que le monde occidental connaît, depuis une dizaine d'années, un changement important dans son attitude à l'égard de la notion de révolte. Il fut en effet un temps où les termes de révolte et de révolution étaient chargés de promesses immenses et, pour ainsi dire, divinisés. Mais aujourd'hui, le mot révolte est plutôt associé à rupture d'harmonie et par là même connoté négativement. A nos yeux, la cause de ce changement est double : elle relève à la fois de la forte progression des mouvements de pensée et d'action se rattachant à la mouvance du Nouvel Age et de l'effondrement historique de l'utopie communiste. Le cadre de cet article étant limité, nous ne nous pencherons que sur la première cause de cette évolution.

L'observateur attentif aura perçu une mutation assez générale et profonde de la manière de percevoir la réalité durant cette dernière décennie: le sentiment plus ou moins diffus d'une dimension tragique de l'existence humaine fait en effet progressivement place à une approche plus axée sur la recherche d'une harmonie globale (qui englobe l'ensemble de la réalité, le bien comme le mal; le mal, la dimension tragique de la vie ne sont donc plus des obstacles insurmontables mais des parties d'un tout supérieur et harmonieux).


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris