messages et etudes bibliques pour grandir dans la foi w

 

L'occultisme et la Bible

D'où vient l'angoisse ?

Qui d'entre nous n'a jamais connu l'angoisse? Angoisse provoquée par une situation pénible, un échec cuisant, une impuissance devant la vie, un contexte politique inquiétant... Le passé, le présent, l'avenir, tout peut nous paraître sombre.

Les philosophes existentialistes, eux, déclarent que l'angoisse découle de l'expérience au cours de laquelle l'homme prend conscience de son identité, de sa personne.

C'est en effet un sentiment étrange que l'angoisse. Alors qu'on croit s'en détacher, par la connaissance ou l'expérience, on s'aperçoit qu'elle resserre ses liens plus fortement. Elle accable qui croit s'en libérer et augmente à mesure que l'on prend conscience de ce que l'on est et de ce qui nous entoure.

Pourtant il semble que le contraire devrait se produire. A mesure que notre connaissance grandit et que notre esprit s'éclaire, il serait logique de voir notre âme découvrir la paix, la sérénité. Mais nous sommes bien obligés de reconnaître que ce n'est pas le cas. Salomon, l'homme le plus sage de l'Histoire, a tiré cette conclusion: "Celui qui augmente sa science, augmente sa douleur." (Ecclésiaste 1:18)

L'angoisse est là, qui nous harcèle : point de réponse à l'énigme de la mort, au mystère de la vie, à l'au-delà, à la nature de Dieu ou de Satan. La conscience de notre limitation nous tiendra-t-elle esclave? Par quel procédé peut-on arriver à cette connaissance qui apaise et ainsi libère de l'angoisse ? N'y a-t-il donc rien à changer?

La Bible nous révèle que l'angoisse provient d'un état anormal, mais aussi qu'il y a un remède à cet état, qui est la conséquence de notre séparation d'avec Dieu. Mais Dieu n'a pas voulu laisser l'homme dans cette situation; c'est pourquoi il lui propose la réconciliation par Jésus-Christ, (Colossiens 1:20) seul médiateur entre Dieu et les hommes. (1 Timothée 2:5)

Il saura régler ce passé qui écrase nos épaules, ôter la culpabilité du péché, cette notion rejetée, et pourtant réelle. Il saura donner une assurance face à l'avenir; cela ne veut pas dire que nous connaîtrons à l'avance le déroulement précis des événements, mais qu'avec le secours de Dieu nous pourrons les affronter sans crainte. Il saura remplir nos coeurs d'espoir en nous offrant la certitude d'une vie de félicité après la mort. Il saura nous donner de vivre le présent paisiblement, avec confiance.

Venons à Lui et acceptons le pardon qu'Il nous offre à la croix, et la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence gardera nos coeurs et nos pensées en Jésus-Christ. (cp. Philippiens 4:7) Ainsi, notre angoisse disparaîtra et fera place à une sérénité profonde.
Claire Léchot

Trois témoignages

1. Horoscopes... Juste ou faux?

L'angoisse étreint les hommes, et l'insécurité les pousse à percer l'avenir, à consulter les devins, les astrologues, les diseuses de bonne aventure et les voyantes, ignorant le danger de se mettre en rapport direct avec les forces occultes. Voici pourtant ce que la Bible déclare: "Qu'on ne trouve chez toi personne... qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Eternel." (Deutéronome 18:10-12)

Par ces versets, le Bible nous précise clairement la pensée de Dieu sur les horoscopes – spécialement à l'honneur au début d'une année – sur les prédictions d'événements et sur l'astrologie en général. Dieu interdit ces pratiques, pourtant si courantes et tellement recherchées. Et pourquoi les interdit-il? Parce que toutes sont sous la dépendance directe de l'esprit du mal qui, de plus en plus, régit le monde.
Yvette Coigny

2. Yoga: impasse

J'étais à la recherche de Dieu... Je me lançai dans l'étude des sciences psychiques, et je ne tardai pas à découvrir diverses formes d'occultisme. Je me mis à pratiquer l'astrologie, le karaté et le yoga. Mais il y avait un problème: plus je cherchais, plus j'étais entraîné par un courant que je n'arrivais pas à maîtriser. Dans la musique, la peinture ou la poésie, j'essayais d'exprimer mes sentiments, mais tout ce que je faisais était surréaliste et m'entraînait vers le chaos.

Je fis un premier voyage en Inde, croyant trouver dans le pays des yogis la paix que je cherchais, mais je n'y vis que la misère, et j'avais honte d'être un occidental bien nourri... Lorsque je rentrai en France, je me mis d'arrache-pied à la pratique du yoga. Je voulais à tout prix découvrir le sens de la vie, savoir pourquoi le monde existait et pourquoi j'allais mourir. Pendant les années qui suivirent, j'aspirais à une vie pure et droite, mais sans y parvenir... Tout en cherchant Dieu, j'étais idolâtre, livré à des faux dieux et aux conséquences de l'occultisme.

Lors d'un second voyage en Inde, nous sommes allés, ma femme et moi, avec notre enfant, dans des ashrams (écoles de yoga), et plus particulièrement à Pondichéry, là où l'un des yogis les plus influents de notre époque avait fondé son propre ashram. Mais... je restais insatisfait. Tout, dans le yoga, est personnel, égocentrique, et l'on cherche à faire de l'homme un surhomme. La paix et l'amour manquent terriblement...
Daniel Dossmann

3. Magnétiseur, radiesthésiste, guérisseur...

Depuis ma plus tendre enfance, j'ai été attiré par tout ce qui est religieux et surtout occulte. N'ayant rien trouvé de satisfaisant dans les religions catholique, musulmane et bouddhiste, j'ai étudié tour à tour les sciences secrètes, le yoga, la radiesthésie; avec quelques camarades qui pratiquaient la magie noire, je me suis spécialisé dans l'hypnotisme et le magnétisme. J'ai été à l'école des plus grands magnétiseurs (Durville, Alalouf, Camille Enard, etc.)

Alors que j'allais ouvrir un cabinet de guérisseur à Saint-Denis, j'ai eu l'occasion de me rendre à une réunion évangélique où j'ai été frappé par le message de la Parole de Dieu. Un peu plus tard, le pasteur, à qui j'avais fait part de mes expériences, m'a invité à lire les versets 9 à 14 du chapitre 18 du Deutéronome (voir ci-dessous). Quand j'ai lu que ces choses étaient en abomination à Dieu, mon cœur a été envahi par le regret d'avoir offensé celui que, depuis peu, je désirais servir. J'ai éprouvé même un profond dégoût de toutes ces choses; aussitôt, j'ai brûlé tous mes livres, et ce que je ne pouvais brûler, je ai  jeté dans la Seine (appareils hypnotiques, pendules radiesthésiques, talismans, etc.)
Louis Lohou

Deutéronome 18:9-14:

9  Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras point à imiter les abominations de ces nations–là.
10  Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien,
11  d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.
12  Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel;
et c’est à cause de ces abominations que l’Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi.
13  Tu seras entièrement à l’Eternel, ton Dieu.
14  Car ces nations que tu chasseras écoutent les astrologues et les devins; mais à toi, l’Eternel, ton Dieu, ne le permet pas.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris