livres retranscrits ligne w

 

Dieu - Illusion ou réalité ?

par Francis Schaeffer

TITRE III - Christianisme historique et théologie nouvelle

CHAPITRE 2 - Faits vérifiables et connaissance

Pour le christianisme historique, un Dieu personnel a créé l'homme à son image. Aussi n'est-il pas absurde de penser que ce Dieu communique avec lui sous forme verbale. Pourquoi n'en serait-il pas ainsi puisqu'il a fait de l'homme un être qui utilise des mots pour formuler sa pensée et pour communiquer avec ses semblables? Et pourquoi, l'ayant créé à son image, ne communiquerait-il pas avec lui de cette manière?
Il y aurait alors communication dans trois directions: de Dieu vers l'homme et vice versa, de l'homme vers l'homme, et de l'homme avec lui-même. On peut, certes, se demander s'il en est bien ainsi; mais l'admettre n'est ni incohérent, ni absurde. En revanche, tout cela le serait si l'on adopte comme a priori le principe de causalité dans un système clos. Si cette présupposition est la vôtre, vous devez vous demander si une telle façon de voir s'accorde avec tout ce que nous savons.

Pourquoi Dieu ne communiquerait-il pas en propositions verbales avec les hommes, ces êtres qui parlent et qui ont été créés de façon à pouvoir parler entre eux? Selon la Bible, il y a des faits vérifiables: un Dieu personnel a communiqué au moyen de mots et de propositions, non seulement dans le domaine de ce que l'on appelle, aujourd'hui, des "vérités religieuses", mais aussi dans les domaines de l'histoire et de la science.

Dieu a inséré la révélation biblique dans l'histoire; il ne l'a pas délivrée – comme il aurait pu le faire – sous forme de traité de théologie. Pourquoi Dieu, après avoir agi de la sorte, nous aurait-il donné une révélation dans laquelle l'histoire serait fausse? Dieu a également placé l'homme dans l'univers, qui, selon les Ecritures elles-mêmes, nous parle de ce Dieu. Pourquoi Dieu aurait-il placé sa révélation dans un livre qui se tromperait au sujet de l'univers? A ces deux questions, il faut répondre: "Cela n'aurait absolument aucun sens!"

Il est donc évident que, selon les Ecritures elles-mêmes, l'ensemble du champ de la connaissance est unifié. Dieu s'est exprimé dans un langage propositionnel et il a dit la vérité sur lui-même, sur l'homme, sur l'histoire et sur l'univers.

C'est là une base suffisante pour fonder l'unité de la connaissance. Cette unité couvre à la fois le plan supérieur et le plan inférieur. C'est la réponse au débat nature-grâce, et à la question de l'homme moderne relative à la connaissance au-dessus et au-dessous de la ligne d'anthropologie. Il y a unité parce que Dieu a dit la vérité dans tous les domaines de notre savoir.

Pourtant, il faut éviter de commettre l'erreur d'affirmer que puisque Dieu s'est exprimé avec vérité sur la science, toute étude scientifique est vaine. Rien n'est plus faux. Dire que Dieu communique avec vérité ne signifie pas qu'il le fait de façon exhaustive. Dans nos relations humaines elles-mêmes, nous n'exprimons jamais complètement notre pensée même si ce que nous disons est vrai. A propos de notre position dans l'univers, affirmer que le Dieu infini a dit des choses vraies au sujet de toute son oeuvre n'implique pas que notre connaissance ne doive pas s'accroître. Créés à l'image de Dieu, nous sommes des êtres rationnels et logiques et, à ce titre, nous pouvons et nous devons chercher et découvrir davantage de vérité sur la création.


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris