livres retranscrits ligne w

 

La gloire du Ciel

La vérité sur le Ciel, les anges, la vie éternelle

John Macarthur - Editions La Maison de la Bible

Chapitre 3. Le Ciel tel qu'il est. Partie 1.

La Quatrième Symphonie de Gustave Mahler est inspirée d'un poème qui décrit le ciel du point de vue d'un enfant. La musique semble venir droit du paradis. Le quatrième mouvement de la symphonie met en scène une soprano chantant les paroles du poème Das himmlische Leben – "La Vie Céleste". Ceux qui ne comprennent pas l'allemand sont certainement émus par la beauté sereine de la musique. Mais les paroles du chant dépeignent un ciel tout à fait particulier.

Tout d'abord, les habitants de ce ciel sont des carnivores insatiables. Le poème parle d'Hérode comme d'un boucher qui tue de petits agneaux insouciants, afin que les habitants du ciel puissent manger ce dont ils ont envie. Et les boeufs sont en nombre si grand que l'apôtre Luc les extermine "sans y penser".

D'après les paroles du poème, les habitants du ciel n'arrêtent pas de gambader et sautiller tout en chantant – bien qu'ils consacrent la plupart de leur temps à se gorger de nourriture. Pierre attrape les poissons, et Marthe les cuit. Ainsi, le ciel de cette vision enfantine devient un autre "paradis des fous", où l'on cède aux appétits terrestres.

La manière dont le monde incroyant dépeint le ciel m'intrigue au plus haut point. Pour certains, le ciel semble exister uniquement pour gratifier les passions humaines. D'autres, au contraire, considèrent le ciel avec une méfiance cynique en s'imaginant qu'il est un lieu où règne une monotonie insupportable. Le tableau classique représentant le ciel dépeint ses habitants assis sur des nuages et jouant de la harpe. Je ne sais pas si quelqu'un s'imagine le ciel vraiment ainsi, mais il n'y a aucun doute que de nombreuses personnes pensent au ciel comme à un lieu fade et ennuyeux où il n'y aura rien d'intéressant à faire. Ainsi, certains joueurs de golf pensent que le jeu qu'ils pratiquent perdra de son charme au ciel, parce que tout le monde pourra atteindre les trous du parcours du premier coup.

Un sceptique m'a dit un jour: "Je préférerais être en enfer avec mes amis plutôt qu'au ciel avec tous ces gens d'église." Une attitude aussi impertinente trahit malheureusement une méconnaissance tragique des horreurs de l'enfer. Elle est également l'expression d'une bien piètre connaissance des bénédictions du ciel.

Cette méfiance à l'égard du ciel, qui n'apporterait que de l'ennui éternel, est profondément enracinée dans les mentalités et reflète l'état de notre pensée, corrompue par le péché. En tant que pécheurs, nous sommes naturellement enclins à penser qu'un petit péché est certainement plus agréable qu'une justice parfaite. Il nous est souvent difficile d'imaginer une vie totalement dépourvue de péché, et pourtant remplie de plaisirs sans fin.


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400