livres retranscrits ligne w

 

Les grands thèmes de la Bible
Les structures essentielles de la pensée biblique en 25 études

Francis A. Schaeffer - Edition La Maison de la Bible

Chapitre 19. La sanctification (A)

Nous avons vu qu'après avoir accepté Christ comme Sauveur, nous sommes justifiés. Nous entrons alors dans une nouvelle relation avec chacune des trois Personnes de la Trinité, et nous ne serons plus jamais perdus. Dans ce chapitre, nous commençons à étudier un autre aspect du salut : la sanctification. Tandis que la justification concerne le passé - dès le moment où je suis devenu chrétien - la sanctification touche au présent. Elle s'occupe du pouvoir du péché dans la vie du chrétien. Si la justification est identique pour tous les chrétiens, il est évident que la sanctification va plus loin chez certains chrétiens que chez d'autres. Pour approfondir le sujet de la sanctification, lisez "Vraie spiritualité" du même auteur.

Romains 8:29-30 Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils soit le premier-né de plusieurs frères. Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.
Le salut n'est pas un journal en blanc allant du moment où nous avons été justifiés jusqu'à ce que nous soyons au ciel, c'est plutôt un fleuve dont le courant entraîne le passé (quand nous sommes devenus chrétiens) et le présent jusque dans l'avenir. Que nous ayons réellement Christ comme Sauveur entraîne beaucoup d'implications dans notre vie; en particulier, elle doit montrer que nous appartenons à Christ.

Colossiens 3:1-3 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Attachez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.
Une fois que Christ est devenu notre Sauveur personnel, cela devrait amener un changement dans notre façon de vivre.

Jean 15:1-5 Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez pas non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.
Si un homme est vraiment chrétien, il y aura du fruit spirituel dans sa vie.


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400