livres retranscrits ligne w

 

Les grands thèmes de la Bible
Les structures essentielles de la pensée biblique en 25 études

Francis A. Schaeffer - Edition La Maison de la Bible

Chapitre 5. La Grâce de Dieu (B)

Genèse 3:15,21 Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité, celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.
L’Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.
Dès que l'homme eut péché, Dieu promit la venue du Sauveur. Il le fit par les paroles du verset 15 et par l'illustration du verset 21. L'homme pécha, puis essaya de se couvrir de l'ouvrage de ses mains (v. 7). Dieu enleva cette protection et la remplaça par un vêtement de peau, ce qui implique la mise à mort d'un animal. C'était une image directe signifiant que l'homme accéderait à Dieu, après qu'il eût péché, non grâce à des actes purement humains de sa propre justice mais par le moyen auquel Dieu pourvoirait, par la mort du Messie à venir.

Genèse 4:3-5 Au bout de quelque temps, Caïn fit à l’Eternel une offrande des fruits de la terre; et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Eternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu.
Il semblerait que Dieu ait dit à Adam et à Eve comment Il désirait être adoré à l'avenir: par l'offrande d'un agneau, image du Messie à venir. C'est ce que fit Abel. Caïn, lui, tenta de se présenter à Dieu sur la base de ses propres oeuvres. Hébreux 11:4 (C’est par la foi qu’Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn; c’est par elle qu’il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes; et c’est par elle qu’il parle encore, quoique mort.) nous enseigne qu'Abel crut Dieu; Caïn ne Le crut pas.

Genèse 12:1-3 L’Eternel dit à Abram, Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.
La promesse faite à Abraham deux mille ans avant la venue de Christ présente deux aspects: l'un national, l'autre personnel. Les promesses de portée nationale concernaient et concernent encore les Juifs. Les promesses spirituelles s'adressaient et s'adressent encore à tous ceux qui croiront Dieu et, par là, adopteront la juste attitude à l'égard du Messie à venir. Ce Messie sera, quant à Son humanité, un descendant d'Abraham.


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris