livres retranscrits ligne w

 

Le prophète Daniel

Un message pour notre temps

8. Deuxième vision de Daniel :
D'Antiochus Epiphane à l'Antéchrist

Les récits du livre de Daniel ne suivent pas l'ordre chronologique des faits. Les chapitres 7 et 8 décrivent les visions accordées au prophète, la première et la troisième années du règne de Belschatsar, dernier souverain de la dynastie des Chaldéens à Babylone. Le chapitre 5 évoque des événements qui se sont déroulés le dernier jour du règne de Belschatsar, lorsque Babylone tomba entre les mains des Mèdes et des Perses. Les chapitres 6 et 9 rapportent des faits contemporains, datant de la première année de Darius, prédécesseur de Cyrus à la cour de Babylone. Enfin, la révélation des chapitres 10 à 12 fut donnée à Daniel la troisième année de Cyrus (voir tableau chronologique, chapitre 5).

Rappelons ici ce que nous avons affirmé en commentant le premier songe de Nebucadnetsar (chap. 2, p. 22). Les chapitres 2 à 7 ont été originellement écrits en araméen, la langue des Chaldéens. Quant aux chapitres 8 à 12, ils furent primitivement rédigés en hébreu.
Des raisons précises expliquent l'emploi de ces deux langues: les événements énoncés en Daniel 2 à 7 concernent le monde entier, et Dieu désirait que son message soit compris, tant par les païens que par les Juifs, puisqu'il dépeint le sort des nations et la succession des civilisations jusqu'à la fin du monde. A partir de Daniel 8, l'Esprit de Dieu concentre sa révélation sur le peuple d'Israël qui, désormais, occupe une place centrale dans la prophétie. Les nations n'y sont citées qu'en rapport avec le peuple élu qui devient le centre des événements internationaux. C'est comme si le fleuve de la prophétie délaissait les vastes plaines de l'histoire mondiale, pour creuser son lit dans l'étroite vallée des annales juives.

Pour recevoir la vision du chapitre 8, Daniel est "transporté en esprit" à Suse, capitale de la province d'Elam. (Daniel 8:2) D'autres prophètes firent une expérience semblable; Ezéchiel, en captivité sur les rives du fleuve de Kebar, fut "transporté en esprit" à Jérusalem, où il vit la gloire de l'Eternel quitter le Temple. (Ezéchiel 9:3; 10:18-19; 11:22-23) L'apôtre Jean, prisonnier dans l'île de Patmos, fut d'abord saisi par l'Esprit saint pour être introduit dans une période de l'histoire future désignée par l'Ecriture comme le jour du Seigneur ou le jour de l'Eternel; (Apocalypse 1:10) puis il fut transporté dans un désert, (Apocalypse 17:3) pour recevoir révélation de la grande Babylone, le faux christianisme décrit en Apocalypse 17 et 18 qui, sur le plan spirituel, correspond bien à l'âpreté d'un désert; enfin Jean a été transporté en esprit sur une haute montagne pour recevoir révélation de la nouvelle Jérusalem. (Apocalypse 21:10) Et que dire de l'apôtre Paul enlevé en esprit au troisième ciel pour y entendre des paroles ineffables? (2 Corinthiens 12:2-4)

Après la mort de Daniel, la ville de Suse va prendre beaucoup d'importance et deviendra la capitale de l'empire des Mèdes et des Perses. (Esther 1:2) Si la vision de Daniel 8 s'y déroule, c'est que l'Esprit de Dieu révèle les événements d'une époque où ni Jérusalem ni Babylone n'occupent le premier plan de la scène internationale, alors que la ville de Suse joue un rôle prépondérant dans l'Histoire.

On peut diviser l'étude de Daniel 8 en deux sections distinctes:

  1. une révélation prophétique couvrant 300 ans d'histoire (v. 3-14);
  2. une révélation prophétique d'événements qui se dérouleront après 2500 ans d'histoire (v. 15-27).

blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris