messages et etudes bibliques pour grandir dans la foi w

 

Choisir pour vivre

"J'en prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l'Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t'attacher à lui: car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c'est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l'Eternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob." (Deutéronome 30:19-20)

Ces paroles prononcées par Moïse à la veille même de sa mort prennent de ce fait valeur de testament. D'où leur solennité. De plus, elles ont été prononcées par un homme remarquable, unique dans l'histoire du monde (Deutéronome 34:10-11). Moïse vivait tellement près de Dieu que celui-ci lui parlait face à face.
Dieu lui était si profondément attaché qu'il ne supportait aucune accusation dirigée contre lui et il a d'ailleurs sévèrement condamné ceux qui un jour l'ont critiqué (Nombres12:6-8).

Après avoir été instruit dans la sagesse des Egyptiens (Actes 7:22), Moïse passa quarante ans au désert où Dieu le prépara à prendre en main les destinées du peuple d'Israël. Au moment où il prononce les paroles citées en exergue, c'est un homme de 120 ans, riche de l'expérience d'une longue vie passée dans la communion avec Dieu. Dans le testament qu'il laisse à la postérité, Moïse donne en raccourci la doctrine biblique, présentée sous la forme de l'alternative que voici: "J'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction". Et par amour pour son peuple, il pousse l'audace jusqu'à dire: "Choisis la vie, afin que tu vives..."

Il n'existe pas de troisième voie permettant d'éviter une prise de position claire et définie. L'Ecriture laisse clairement entendre que Dieu hait les demi-mesures et le mélange et qu'il ne tolère pas les "tièdes", dont il et dit: "Je te vomirai de ma bouche" (Apocalypse 3:16). Le Nouveau Testament présente le problème du choix dans des termes tout aussi extrêmes: "Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie" (1 Jean 5:12). Après Moïse l'apôtre insiste à son tour: "Nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu!" (2 Corinthiens 5:20). Dans l'Épître aux Hébreux le même thème revêt cette fois un caractère d'urgence: "Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs" (Hébreux 3:7-8).


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400