pensees du mois ligne w

 

Pensée du mois  •  avril 2016

Mettez-vous en colère, mais...

Mettez-vous en colère, mais ne commettez pas de péché.
- ÉPHÉSIENS 4.26

Une colère justifiée est toujours saine.
- PAUL MICHAUD

La colère est la non-acceptation de l'inacceptable.
- MAREK ALTER

Mettez-vous en colère, mais ne commettez pas de péché. Étrange affirmation, tellement étrange d'ailleurs que de nombreuses traductions ont choisi de modifier la phrase pour écrire : « Si vous vous mettez en colère... » La colère, cette émotion qui a trouvé sa place dans la liste des sept péchés capitaux, n'est pourtant pas mauvaise en soi. Jésus, l'Homme-Dieu sans péché, s'est mis en colère. La vue du lieu de prière transformé en local à but lucratif soulève chez lui une vague de profonde colère qui le conduit à une lutte concrète contre le mal. Il prend le temps de tresser un fouet avec de la corde, il chasse vendeurs et animaux, éparpille la monnaie au sol, renverse les tables... Une réaction surprenante pour un homme qui ne s'est jamais mis en colère lorsqu'il était injurié, calomnié, agressé...
L'apôtre Paul, lui aussi, ne réagit pas lorsqu'on le traite de faux apôtre ou qu'on l'attaque personnellement, mais il entre dans une grande colère lorsque le message de la grâce est déformé, souillé, dilué.
La colère fait partie de la palette de sentiments que Dieu a donnés aux humains pour qu'ils puissent exprimer leur indignation contre le mal. Comme l'argent, elle peut être un bon serviteur ou un maître tyrannique. Fidèle à nos habitudes, nous faisons les choses à l'envers, nous utilisons la colère pour servir notre égoïsme, nous en faisons un outil d'oppression ou de manipulation et lorsque nous croisons une situation qui justifierait notre colère, nous nous détournons en disant « ça ne me regarde pas, je n'y peux rien... »
Dieu a voulu la colère, comme il a prévu la fièvre pour le corps humain, un moyen de réagir contre ce qui n'est pas bon. Sa colère contre le mal s'est manifestée lorsqu'il a laissé son Fils seul sur la croix et qu'il l'a frappé à notre place.
Où est notre colère devant ceux qui détruisent, pillent la planète, provoquant la famine de millions d'innocents, où est notre indignation devant la montée de l'intolérance, devant le racisme, la maltraitance des faibles. Où est notre courroux devant le légalisme qui veut marchander ce que Dieu a offert gratuitement...
Il n'est pas question d'agresser qui que ce soit ou de vivre dans la colère, de la laisser se transformer en frustration et en amertume. N'oublions pas, comme Gandhi ou Martin Luther King nous l'ont démontré, que la colère contre le mal peut s'exprimer dans la non-violence, mais nous devons reconsidérer notre devoir de nous mettre en colère, lorsque les situations le justifient. Pas pour un but égoïste, pas pour obtenir quelque chose pour nous-même, mais pour faire entendre l'indignation de Dieu devant les injustices et les souffrances imposées à nos frères humains et à la terre qui nous a été confiée pour en prendre soin.
Mettons-nous en colère, mais ne péchons pas. N'en faisons jamais une affaire personnelle, ne la laissons pas nous entraîner dans la vengeance ou provoquer une escalade de la violence, mais avec courage, sagesse et détermination, sachons nous indigner lorsque c'est nécessaire.

Philip

 

© Tous droits réservés.
Philip Ribe: www.philip-ribe.com 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 120