Les 20 ans du site bible-ouverte

 

La gloire à l'automne de la vie

Les personnes qui atteignent un âge avancé ont trois manières différentes de réagir:

  1. II en est qui n'acceptent pas de vieillir et qui tombent dans l'amertume.
  2. D'autres essaient de se duper et de duper leurs proches en laissant croire qu'elles sont encore jeunes, comme si vieillir était un sujet de honte! Au lieu de refléter la maturité et la sagesse qui devraient les caractériser, elles s'habillent comme si elles avaient seize ans et vous invitent à deviner leur âge dans l'espoir que vous le sous-estimerez de dix ans. Et vous, vous entrez dans le jeu pour leur faire plaisir. Ce n'est pas en se comportant ainsi que nos aînés gagneront l'honneur et le respect qui leur sont dus.
  3. Enfin, il y a celles qui acceptent les récompenses de leurs années d'expérience, et s'en réjouissent. Un écrivain américain (Julia Ward Howe) a dit ceci: «Tout le sucre reste au fond de la tasse.» Le poète anglais, Robert Browning, a fait la réflexion suivante: «C'est en vue de la fin de la vie que le début a été créé.»

Pour beaucoup de personnes, ce sont leurs derniers jours qui se prouvent les plus fructueux. Michel-Ange entreprit ses travaux d'architecture et de peinture à la Basilique Saint-Pierre de Rome à l'âge de 66 ans et les poursuivit jusqu'à sa mort, à l'âge de 89 ans. Titien peignit son chef-d'oeuvre le plus célèbre alors qu'il avait 85 ans, tandis que Goethe acheva Faust à l'âge de 81 ans. John Wesley prêcha régulièrement jusqu'à sa mort -  il mourut à l'âge de 88 ans.

Olivier Wendell Holmes a rédigé quelques-unes de ses plus brillantes clauses en matière de juridiction à l'âge de 85 ans, et Thomas Edison nous fit part de ses meilleures inventions entre 70 et 80 ans.

Le troisième âge correspond à l'automne de la vie. Il peut être très beau, comme les teintes dorées et cramoisies d'un été de la Saint-Martin, mais on peut aussi le rendre froid, terne et désagréable comme les feuilles mortes tourbillonnant sous un vent glacial.

Dieu et les personnes âgées

Dieu se préoccupe autant des personnes âgées que des jeunes. Ne porte-t-il pas lui-même le titre d'«Ancien des jours» (Daniel 7:9) ? Sa Parole nous affirme que «les cheveux blancs sont une couronne d'honneur; c'est dans le chemin de la justice qu'on la trouve» (Proverbes 16:31) et que «les justes... portent encore des fruits dans la vieillesse, ils sont pleins de sève et verdoyants.» (Psaume 92:13-15) «Oh, pourrions-nous répondre, mais mon corps me fait mal, mes battements de coeur sont irréguliers.» Oui, mais c'est l'ordre naturel des choses. S'il est vrai que certaines personnes âgées se sentent plus vigoureuses que d'autres, ceci reste valable à n'importe quel âge. La maladie peut frapper les jeunes de la même façon. Quand notre corps est faible ou cassé, nous sommes appelés à persévérer comme de bons soldats de Jésus-Christ, et cela à n'importe quelle étape de la vie.

Paul a dit: «Et même si notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour» (2 Corinthiens 4:16). C'est l'homme intérieur qui est important. L'esprit peut rester actif, et les affections vives. Le jour arrivera où notre «tente terrestre» deviendra un tel fardeau que nous la quitterons joyeusement.

Alors que John Quincy Adams avait 80 ans, un ami lui demanda: «Comment va John Quincy Adams?» Le vieillard répondit, lentement, les yeux étincelants: «John Quincy Adams va très bien, merci, mais sa maison est délabrée; elle tremble à chaque coup de vent, et je pense qu'il devra bientôt la quitter. Mais lui-même, il va très bien». Ajoutons ici les paroles de Paul: «Nous savons, en effet, que si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l'ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n'a pas été faite de main d'homme». (2 Corinthiens 5:1)

Le bien-aimé docteur F.B. Meyer a dit: «Nous n'avons pas su à quel moment nous sommes entrés dans le monde, et nous ne saurons pas à quel moment nous devrons le quitter. Heureux est l'homme qui ne traverse pas les eaux profondes de la souffrance avant de franchir la rivière pour arriver à la cité céleste, mais qui y arrive subitement. Mais plus heureux encore est l'homme qui, à travers le feu éprouvant, peut dire avec Job: «S'il m'éprouvait, je sortirais pur comme l'or». (Job 23:10)

Toute personne qui a placé sa confiance en Jésus-Christ notre Seigneur, peut faire sienne la déclaration de ce quaker de 82 ans: «Je vivrai jusqu'à ma mort, puis je vivrai éternellement». Il est écrit de nous tous qui avons reçu Jésus-Christ comme Sauveur: «Nous sommes passés de la mort à la vie». (1 Jean 3:14) et: «Celui qui croit au Fils a la vie éternelle» (Jean 3:36). Comme le dit l'apôtre Jean: «Lorsqu'il paraîtra, nous serons semblables à lui» (1 Jean 3:2) ou, comme Paul en a fait la remarque: «Le moment de mon départ approche... désormais la couronne de justice m'est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement» (2 Timothée 4:6,8).
Ayez bon courage! Combattez le bon combat de la foi!

Notre assurance

Satan va redoubler ses attaques. Nous serons éprouvés jusqu'à la fin, «mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé» (Matthieu 10:22). Notre assurance réside dans le fait que celui qui nous a aimés nous a aimés jusqu'à la fin (cp. Jean 13:1) et que nul ne peut nous ravir de sa main (cp. Jean 10:28).

Parce qu'il est mort pour nous et que maintenant il est ressuscité et vit pour nous, nous avons en lui cette assurance que, si nous avons placé notre confiance en lui, le ciel est pour nous juste au détour du chemin; et toute infirmité corporelle et le péché lui-même seront bientôt des choses qui appartiendront au passé; nous rejoindrons ceux qui ont déjà été repris par le Seigneur et surtout Celui qui pour nous est plus précieux que la vie même; et alors nous serons pour toujours avec le Seigneur (voir 1 Thessaloniciens 4:14-17).

Quelle perspective de joie, capable de mettre en notre coeur un cantique nouveau pour nous aider à supporter la peine de l'heure présente, susceptible de fondre notre coeur dans l'amour et l'esprit du pardon; et de nous accorder des forces nouvelles et un nouveau secours pour les jours qui nous restent, afin d'apporter des teintes de beauté dans les années d'automne!


George Wells Arms
Tiré du Good News Broadcaster.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400