accueil hiver ligne w

 

Jeannot pendant la guerre - La fille des chiffonniers

Peu à peu, Etienne et Jeannot s'habituent à leur nouvelle vie en France. Quel contraste, après le bagne! Leur papa subit l'opération qui a nécessité le départ de Guyane. Après quelques semaines de convalescence, il est de retour au foyer. Tout le monde est content. Mais il n'est pas question d'envisager tout de suite un nouveau départ pour la Guyane. En attendant, la famille s'installe à Grenoble.

Jeannot, qui n'a pas encore quatre ans, est bien inconscient de l'inquiétude qui règne dans le monde. Tous les journaux parlent de tension politique. Un grave orage se prépare. Il va détruire non pas des cultures mais tant de vies humaines! Septembre 1939. Comme un coup de tonnerre, la guerre éclate! L'armée française est mobilisée. Répondant à l'appel du pays, des milliers d'ouvriers abandonnent leur travail pour revêtir l'uniforme de soldat.

Et Jean? Devra-t-il aussi s'en aller? Hélas, comme les autres! Un matin, après avoir rassemblé tous ses effets, et prié longuement avec sa chère Lydie, il prend Jeannot dans ses bras, et le serre encore plus fort que d'habitude. C'est une vraie mission qu'il va lui confier:
– Au revoir, mon petit Jeannot! Sois bien sage, et aide maman autant que tu pourras. Elle a besoin de toi, tu sais!

Comment? Lydie aurait-elle vraiment besoin du secours d'un enfant encore si jeune? Eh oui, car le même jour, quelques heures après le départ de Jean, va naître une mignonne petite soeur qui fera le bonheur des deux frères.

Les jours passent, monotones. Quand papa n'est pas là, tout est si différent. Souvent Lydie est absente du foyer. Pour pouvoir nourrir ses enfants, pendant des heures elle doit aller faire la queue devant les magasins d'alimentation.
– Comment fais-tu, maman, pour ne pas être triste comme tous les gens? s'étonne parfois l'aîné des trois enfants.
– Oh, mon petit Jeannot! Le Seigneur Jésus a dit: "Je vous donne ma paix, que votre coeur ne se trouble pas et ne s'alarme pas!" Alors, j'ai confiance en lui.

Cette paix, bien souvent Lydie essaie de la partager avec ceux que la détresse accable. Un soir, elle rentre accompagnée d'une jeune fille qui peut avoir quinze ans.

– Regardez la grande soeur que j'ai trouvée pour vous! Vous allez vous plaire en sa compagnie. C'est chouette! Mireille restera près de vous quand je devrai sortir!
Muet, Jeannot observe l'adolescente. "Où a-t-elle bien pu trouver une Mireille si sale et si mal habillée?" se demande l'enfant.

Mireille sort d'une famille qui vit dans la misère. Elle a seize frères et soeurs. Chiffonniers, ses parents ne se soucient guère de leurs enfants. Mireille n'a jamais appris à se laver. Elle ne sait pas ce qu'est une baignoire et encore moins... un bain! Mais grâce aux bons soins de sa "nouvelle" maman, Mireille va devenir propre. Bientôt, elle fait vraiment partie de la famille. Aussi Jeannot et son petit frère Etienne vont-ils volontiers se promener avec elle, ce qui décharge un peu Lydie.

Souvent Mireille entend parler d'un Seigneur Jésus qui aime tous les êtres humains, même les plus pauvres. Elle comprend peu à peu que lui seul peut nous laver en dedans. Elle en aurait tant besoin. Un jour, la fille des chiffonniers décide de lui faire une grande place dans son coeur. Aussitôt son Sauveur vient la remplir d'une joie débordante. Comme elle est contente!

Mireille va rester toute sa vie attachée à Dieu. Et plus tard, quand la famille de Jeannot devra partir dans une autre ville, Mireille persévérera dans la lecture de la Bible. Elle sera une chrétienne heureuse et utile dans son entourage.

Texte: Samuel Grandjean


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400