Les 20 ans du site bible-ouverte

 

Jeannot et ses exploits - A l'assaut des vieux remparts

– Une-deux! Une-deux! crie un sergent pour marquer le pas de sa section qui rentre de l'exercice. On est tout près de la caserne. Tout près aussi de la maison qu'habite la famille de Jeannot.

En sortant de Belfort, la route fait un double virage entre deux imposantes murailles. C'est la zone des anciennes fortifications. Plus haut se trouve la caserne. Tous les jours Jeannot passe par là pour se rendre à l'école.

Regardez ce gros chien! C'est Rex. Il appartient à Serge, le camarade d'Etienne et de Jeannot. Souvent les garçons font la route ensemble, et Rex complète l'équipe. Accompagnons-les au retour de l'école.
– Tu sais, Serge. Pour être de bons joueurs, il faut de vrais souliers de foot!
– D'accord avec toi, Jeannot! Seulement... on n'a pas les sous!

– J'y ai pensé. Mais, avec Etienne, on pourrait monter un spectacle d'acrobaties. Toi, tu montrerais comment Rex sait sauter, Etienne ferait la colonne droite, moi la roue, et Daniel vendrait les billets!
– Bonne idée ! Il ne reste qu'à trouver les spectateurs!
– Je sais... on organisera une représentation chaque fois que des visites viendront chez nous !
– Et... comment est-ce qu'on va s'appeler?
– Etienne a trouvé un nom sensationnel: les chats miottains, puisqu'on demeure au quartier de la Miotte.

Tout en parlant, Serge et Jeannot prennent la ruelle qui grimpe vers la colline. Ils s'arrêtent devant la dernière maison, celle de Jeannot. Le clou de la représentation sera remarquable : Etienne et son frère se donneront le bras pour que Serge, plus trapu, puisse se tenir debout entre les deux, un pied sur chaque épaule, avec Rex dans les bras...

Tout se déroule selon le programme prévu. Mais les spectateurs sont rares, et la maigre recette permettrait d'acheter à peu près un soulier! Pour parfaire la somme, nos garçons partent à la recherche de vieux chiffons...
– Dommage qu'on ne puisse pas aussi vendre le tank! dit Etienne, pensant au char d'assaut abandonné par les Allemands sur l'autre versant de la colline.

Un autre jour, notre trio se propose d'escalader les vieux remparts.
– Rex n'arrivera jamais à nous suivre, déclare Serge. C'est bien ennuyeux de renoncer à cette partie de varappe à cause du chien!
– Attends, j'ai une combine! interrompt Jeannot. J'ai trouvé une vieille corde... tu vas voir! Une ou deux boucles, quelques nœuds, et Rex est prêt à faire l'ascension comme un sac au bout d'une poulie...
– Etienne et Serge, allez en haut! Vous remorquerez Rex pendant que j'aiderai depuis le bas... Oh... hisse! Oh... hisse!

L'opération «ascenseur» réussit à merveille. Rex n'a pas l'air trop inquiet, jusqu'au moment où... Crac! la corde casse et le chien tombe d'une hauteur de cinq mètres... dans les bras de Jeannot!

Ah! ces chats miottains! Qu'ils sont intrépides! Mais la colline leur réserve encore bien des surprises car un jour, en furetant dans les broussailles, Jeannot va découvrir un trou mystérieux!

Texte: Samuel Grandjean


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400