20 ans bible ouverte

 

Chants de joie

Genovieva 12e épisode

– Genovieva! Es-tu là? A cause de la redoutable "Securitate", la jeune fille doit toujours se cacher dans son église. Nettoyant le fond d'une armoire elle n'a pas pu voir entrer quelqu'un. Mais cette voix claire, elle la reconnaît tout de suite. C'est celle de son amie Silvia, la femme du pasteur.
– Silvia! Oh, que c'est gentil de venir me voir!
– Tiens, je t'apporte quelques pommes! Et puis... il faut que je te demande un petit service.
– Que puis-je faire pour toi?
– Eh bien, voilà! Dans quelques semaines, sera Noël. Nous souhaitons pouvoir organiser une petite fête ici. Alors, avec mon mari, on a pensé... Ne pourrais-tu pas préparer un ou deux chants avec les enfants qui accompagnent leurs parents? Tout le monde serait ravi d'entendre leurs jolies petites voix.
– Quelle bonne idée! répond aussitôt Genovieva, enthousiaste. Je vais y penser. Il faut que je voie quels chants je pourrais trouver. Dès que j'aurai quelque chose, je réunirai les enfants.

Mais bien vite la jeune fille va faire une triste découverte: de beaux chants de Noël, des chants pour les enfants... non, ça n'existe pas! Comment est-ce possible? Chez ce peuple roumain qui aime tant chanter? "Qui aimait tant chanter" devrait-on dire. Car depuis des années, les autorités font tout pour étouffer la joie. Et les croyants sont les premiers visés. Il leur est défendu de composer de la musique chrétienne. Celui qui le fait s'expose à quinze ans de prison!

Taper à la machine ou même photocopier les paroles d'un chant, c'est aussi courir de grands risques. Malgré les menaces, quelques cantiques ont été composés. Mais ils ne conviennent guère aux enfants. Ils manquent tellement d'élan et de joie. Et pourquoi? Parce qu'ils sont nés... dans des prisons!

– Enseigner aux enfants quelques chants de Noël, je veux bien, soupire Genovieva, mais je n'en ai pas! Que puis-je faire? Ecoute-moi, Seigneur! Donne-moi une bonne idée!
Bientôt la réponse vient, de façon très inattendue. Alors qu'elle pense à sa famille, soudain Genovieva se souvient d'un chrétien étranger qui a fait une visite à ses parents il y a quelques mois.
– Il nous a laissé une cassette de cantiques anglais... il faut que je demande à mon frère de me l'apporter. Et qu'il n'oublie surtout pas mon lecteur de cassettes!
Pouvoir réentendre ces chants, quelle joie pour Genovieva! L'enregistrement n'est pas très bon, mais les mélodies sont si belles!
– Et si j'y mettais des paroles roumaines... des paroles de Noël!
Quelques jours plus tard, un premier chant est prêt, bientôt suivi de deux autres.
– Ca y est, merci Seigneur! s'écrie alors une Genovieva pleine de joie, les enfants peuvent venir! Quelques semaines plus tard, tous les cantiques de la cassette anglaise sont devenus des chants de Noël pour les enfants roumains! Quelle joie pour les dix petits amis de Genovieva!
– Maintenant qu'on sait bien celui-ci, tu nous en apprends un autre? Et le premier, quand est-ce qu'on le rechante? Déjà, il faut affronter un nouveau problème: Heureux, les enfants veulent de plus en plus de chants, et Genovieva n'a pas d'autres cassettes! Que faire?

Texte: Samuel Grandjean


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400