bandeau 20 ans w

 

Aracy 18 - Une boîte de Coca

En freinant, la jeep de la Mission se range à droite de la route. Aracy en sort.
- Merci, Marco! C'est gentil de me conduire tous les jours à l'école! A Bientôt! répond l'Indien, conducteur de la jeep. Bon après-midi!

Et déjà Aracy franchit le portail du lycée. Ah! si notre amie savait ce qui l'attend aujourd'hui!

Son programme quotidien? Elle passe la matinée avec ses quatorze petits élèves à la Mission Caiua. L'après-midi, elle est au lycée de la ville. Le soir, elle étudie.

Aracy continue de bien s'entendre avec ses camarades de classe. Mais au lycée, il y a beaucoup d'autres élèves. Certains estiment la jeune Indienne. D'autres la méprisent.
- C'est la Caiua! disent-ils en parlant d'elle.

Aracy est habituée à leurs petites vexations. Mais aujourd'hui, la coupe va déborder…

Il fait une chaleur suffocante. On a soif. Heureusement qu'à côté du lycée on peut acheter des boissons rafraîchissantes. Pendant la récréation, chaque élève en profite.

Eprouvant aussi le besoin de se désaltérer, Aracy vient d'acheter un Coca-Cola. C'est une boîte cylindrique. On vient de la sortir du frigo. Par cette forte chaleur, le seul contact avec le métal froid vous fait déjà du bien. Quant au contenu, quel délice!

Aracy arrache la capsule du couvercle. Elle introduit une paille, aspire… Ah! que ce liquide si frais fait du bien à la gorge desséchée!
- Toc! Qu'est-ce que c'est? se demande soudain la jeune Indienne. Elle réfléchit tout en se passant la main dans les cheveux:
- C'est sans doute un insecte qui n'a pu m'éviter. Mais il devait avoir une carapace bien dure! Puis elle se remet à déguster son Coca-Cola.
- Aïe! dit-elle tout à coup. Cette fois, pas de doute. Un projectile est venu la frapper dans le dos. Contrariée, Aracy se retourne. Dans la cour du lycée, il y a de nombreux jeunes. C'est peut-être l'un d'eux qui l'a prise pour cible. Mais, comment le repérer?

Elle secoue les épaules pour montrer son indifférence, puis aspire une nouvelle gorgée. Mais à présent, c'est une poignée de gravier qui l'atteint à la jambe, à l'épaule, au coude et à la nuque! Brusquement, la jeune Indienne regarde derrière elle. Et cette fois, elle surprend un lycéen qui l'épie, observant la réaction produite par son jet de gravier.
- C'est toi! crie Aracy qui ne se contrôle plus. Tu vas voir! Poussée par la colère, elle court vers le provocateur. Et sans bien mesurer la portée de son geste, elle lui lance au visage ce qu'elle a sous la main: la boîte de Coca-Cola encore à moitié pleine! En quelques pirouettes, le projectile atteint hélas son but, frappant durement le front de l'assaillant ! Le collégien perd l'équilibre et tombe!

La satisfaction d'Aracy fait vite place à la crainte.
- Qu'est-ce que j'ai fait? Est-il blessé?
Ah! le triomphe de la jeune Indienne a été de bien courte durée! Déjà sa conscience se met à lui parler: "Tu n'aurais dû ni céder à la colère, ni te venger toi-même! Jamais ta Bible ou tes parents adoptifs ne t'ont conseillé d'agir de cette façon!"

Aracy se précipite pour relever le lycéen. Quand elle arrive près de lui, il est déjà debout. mais il paraît confus et se frotte la tête.

Un cercle s'est formé. De partout les rires fusent:
- Oh! Alfredo, battu par une fille!
- Oh - oh! Alfredo, battu par une Indienne!
Quelle humiliation pour le pauvre garçon!

- Au fond, tu l'as bien mérité! dit Aracy comme pour s'excuser. Mais en elle se bousculent des pensées terrifiantes:
- A présent, je vais peut-être me faire renvoyer du lycée… ou avoir des ennuis avec la police! Certes, ce n'est pas moi qui ai commencé, mais c'est tout de même ma main qui a lancé la boîte! Et comme je suis Indienne, mon geste est bien plus grave!

Malheureuse et confuse, Aracy décide sur-le-champ d'aller trouver la directrice du lycée.
- Je n'aurais pas dû réagir ainsi, reconnaît-elle honnêtement après avoir tout raconté.

La directrice fait chercher le jeune lycéen…
Une grosse bosse orne maintenant son front.
- Aracy t'avait-elle fait du tort?
- Non!
- Alors pourquoi lui as-tu lancé du gravier?
- … Comme ça… pour l'ennuyer, c'est tout!
- Eh bien! conclut la directrice, tu as reçu ce que tu méritais! Tu n'as plus qu'à attendre que cette bosse disparaisse !

Ouf! l'incident est clos! A l'avenir on respectera davantage Aracy. Mais notre amie n'oubliera jamais la leçon apprise. Quand elle est de retour à la Mission Caiua. Dona Loide, sa mère adoptive, lui montre dans la Bible un conseil très précieux: "Ne dis pas: Je rendrai le mal. Espère en l'Eternel, et il te délivrera!" C'est dans le livre des Proverbes, au chapitre 20, qu'elle souligne ce verset.

Te voilà tirée d'un mauvais pas, chère Aracy! Mais tu ne te doutes pas qu'au lycée un danger te guette sournoisement. Sauras-tu le discerner? Et réagiras-tu de la bonne façon? Nous le saurons bientôt…

Texte: Samuel Grandjean


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris