20 ans bible ouverte

 

Le secret d'Adja

Cette histoire a été traduite du russe par Alain et Vania. Elle a été publiée par la Maison de la Bible à la demande de Samuel Grandjean. Vous pouvez la commander pour la voir avec de nombreuses illustrations de Danielle Nussbaumer à www.maisonbible.net

adja_titre

 

1. Le secret d'Adja

- Alors Adja, tu ne manges plus? s'étonne Fidossia, la vieille gouvernante. Et moi qui t'ai préparé ce bon petit déjeuner!
L'enfant, dix ans peut-être, fixe l'œuf dur qu'il tient dans sa main:
- Je réfléchissais... Cet oeuf, d'où est-il venu?
- Une poule l'a pondu!
- Et la poule, d'où vient-elle?
- D'un oeuf, voyons!
Adja secoue la tête. Cette explication ne le satisfait pas.
- L'œuf vient de la poule, et la poule vient de l'œuf...
- C'est pourtant simple, ajoute la brave gouvernante. Une poule couve un oeuf. Il en sort un poussin qui grandit. Il devient une poule qui pond de nouveau oeufs.
- D'accord, Fidossia. Mais le tout premier oeuf a bien dû être pondu par une poule. Alors... par quelle poule?
- Ca, je ne peux pas te le dire! Je te laisse pour aller faire ta chambre! Mange bien!

Il y a longtemps que Fidossia vit avec la famille Gornostaïev. Quand Raïssa, la dernière des filles, s'est mariée avec Victor Demeïntiev, Fidossia est venue habiter chez eux, dans ce village de la grande campagne russe. Un petit frère Micka est né deux ans après Adja. Fidossia chérit ces enfants qui le lui rendent bien.

Dans ce foyer, tout le monde s'entend bien. Une seule chose attriste Fidossia: on y vit comme si Dieu n'existait pas.
- La religion, dit parfois Victor Demeïntiev, c'est bon pour les gens stupides, ceux du bas peuple. Nous sommes d'une autre classe. Chez nous, pas besoin de toutes ces histoires. Je ne veux pas qu'on enseigne des mensonges à mes enfants!
Dans ce domaine, comme le personnel, la brave gouvernante doit donc garder le silence.

Intelligent et plein de vie, Adja s'intéresse à tout. Il veut savoir, il veut comprendre. Flatté d'avoir un enfant si éveillé, Victor Demeïntiev passe des soirées entières avec son fils.
Près de la cheminée, on parle des grandes inventions : des bateaux, des locomotives, des fabriques...
- Papa! demande un jour l'enfant, pourquoi les animaux n'ont-ils rien inventé?
- Voyons, Adja! Parce qu'ils n'ont pas notre intelligence!
- Pourtant les chiens sont intelligents, les chevaux aussi. Les animaux... d'où viennent-ils?
- C'est la nature qui les a faits. Alors ils sont apparus sur la terre.
- La nature est vraiment intelligente, elle qui a su inventer tous les animaux, toutes les fleurs, tous les...
- Surtout, mon fils, interrompt Victor Demeïntiev, ne t'imagines ps que c'est un être supérieur qui a créé tout cela. Non, c'est simplement une force.
- Une force? conclut Adja, mais alors... une force drôlement intelligente! Dis, Papa! Tu crois que cette force inventera encore des choses? Moi, j'aimerais bien.
- Elle n'inventera plus rien, Adja. Maintenant l'homme est assez perfectionné pour pouvoir découvrir les forces de la nature, et pour les exploiter. Que voudrais-tu que la nature invente encore?
- Je ne sais pas, moi... par exemple... un homme capable de voir très très loin, ou même de passer à travers les murs!
- Oh... ça ne serait pas bien du tout! dit le père en riant. Les voleurs pourraient voir quand il n'y a personne. Et malgré les portes fermées, ils entreraient pour tout prendre!
Adja éclate de rire:
- C'est vrai, ça ne serait pas bien. mais ce qui serait formidable, c'est... si l'homme pouvait se déplacer dans l'air.
- Son génie lui a permis de se fabriquer des machines volantes.
- Oui mais... voler pour aller jusqu'au ciel, pour aller voir ce qu'il y a là-hautl
- Ça ne servirait à rien: l'homme ne pourrait plus respirer, à pareille altitude.
- Justement. Il faudrait un homme capable de respirer partout, et surtout... capable de ne jamais mourir!
- Réfléchis, Adja! Si les hommes ne mouraient jamais, il n'y aurait plus de place sur terre. On serait tellement serrés qu'on ne pourrait même plus se coucher!
Adja soupire...
- Dommage quand même qu'on ne puisse pas vivre toujours... vivre toujours...

Un beau matin, quelle découverte Adja va-t-il faire en pleine forêt?

Texte: Samuel Grandjean


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400