faq questions réponses nous sommes à votre écoute w

 

Consécration et sacerdoce

Question:

Parlez-moi de la consécration: c'est quoi, et son utilité dans la vie? Parlez-moi aussi du sacerdoce.

Réponse:

Voici une définition de la consécration pour Dieu, extrait du Nouveau Dictionnaire Biblique Emmaüs:

Consécration (pour Dieu)

Acte par lequel une personne ou un objet sont séparés pour le service et le culte de l’Eternel. Tout premier-né des hommes et des animaux était ainsi consacré à Dieu. Ex 13.2 La race entière d’Abraham devait être "un royaume de sacrificateurs et une nation sainte" Ex 19.5-6; 1Pi 2.9. Dans un sens plus immédiat, la tribu de Lévi et la famille d’Aaron étaient mises à part pour le sacerdoce Ex 29.9 et tout le service du sanctuaire. Ex 29.9; Le 8.33; Nu 3.12 Cette séparation pouvait affecter aussi des personnes 1Sa 1.11; 7.1 les dîmes et les prémices, Lév 19.24; 27.30, 32 le butin pris à la guerre (Jos. 6.19), les offrandes offertes volontairement au Seigneur 1Ch 29.2-5; 2Ch 31.6

On utilise aussi ce mot, lorsqu'un personne met toute sa vie, toutes ses forces, à l'accomplissement d'une tâche ou d'un devoir. On dit qu'un chrétien est consacré, lorsque servir Christ est le SEUL objectif important de sa vie.

Le sacerdoce, selon le Nouveau Testament.

Le "sacerdoce" des croyants, est une importante doctrine, un peu difficile à expliquer. Voici ce qu'en disent les extraits ci-dessous du Nouveau Dictionnaire Biblique Emmaüs: 

Sacerdoce universel des croyants.

L’expression "sacerdoce universel des croyants" ne se trouve pas dans la Bible. Elle a été forgée par Luther qui l’a utilisée pour la première fois en 1520 dans son écrit "A la noblesse allemande" comme formule polémique contre la conception romaine et sacerdotale du ministère. Elle fut reprise par les autres Réformateurs avec les mêmes connotations.
Cette doctrine se fonde sur des textes du N.T. qui affirment que tous les croyants sont prêtres (ou sacrificateurs): 1 Pi. 2.4-9; Ap. 1.6; 5.10; 20.6 et sur le fait que le mot hiereus (prêtre) est utilisé dans le N.T. pour Jésus-Christ, pour les prêtres juifs et pour l’ensemble des croyants. Il n’y a donc plus, dans la Nouvelle Alliance, de fonction sacerdotale confiée à une classe particulière ayant un rôle de médiation entre Dieu et les hommes; Jésus-Christ est le seul médiateur entre eux. 1Ti 2.5

Le mot kléros (qui a donné clergé) s’applique à tout le peuple (laos, qui a donné laïc) de Dieu qui est le kléros, le lot de Dieu.

1Pi 2.4-9: Approchez–vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu; et vous–mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez–vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus–Christ. Car il est dit dans l’Ecriture: Voici, je mets en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse; et celui qui croit en elle ne sera point confus. L’honneur est donc pour vous, qui croyez. Mais, pour les incrédules, la pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l’angle, et une pierre d’achoppement et un rocher de scandale; ils s’y heurtent pour n’avoir pas cru à la parole, et c’est à cela qu’ils sont destinés. Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,

Ce passage est le texte classique fondant la doctrine du sacerdoce universel. Il en ressort:
1. Chaque croyant peut à présent s’approcher directement de Christ, la pierre vivante.
2. Il est devenu par sa nouvelle naissance une pierre vivante, c-à-d. de la même nature que Christ (cf. 2 Pi. 1.4).
3. Les croyants constituent ensemble la "maison spirituelle," c-à-d. le temple de Dieu de la Nouvelle Alliance.
4. Ils sont tous exhortés à s’édifier mutuellement.
5. Ils ont tous part au "saint sacerdoce". Ils accomplissent donc la vocation du peuple de Dieu. Ex 19.6
6. Ils sont exhortés à offrir des victimes spirituelles, c-à-d. (d’après Ps. 50.14, 23; 107.22; 141.2) des prières de louanges et d’action de grâces (cf. Hbr. 13.15) ainsi que des services pratiques pour aider les autres. Heb 13.16
- 7. Ils doivent aussi annoncer les vertus de celui qui les a sauvés, c-à-d. "proclamer les oeuvres magnifiques de Dieu".

Le ministère sacerdotal de tous les croyants concerne donc:
1. Dieu, par la louange,
2. L’Eglise et le monde, par le ministère de la Parole (édification et évangélisation). Il comprend aussi, comme celui des sacrificateurs de l’Ancienne Alliance,
3. L’ intercession pour les croyants et pour le monde.

Nous remarquons aussi que ce ne sont pas les croyants isolés mais le peuple de Dieu, en tant que collectivité qui accomplit son ministère sacerdotal.

D’autres passages du N.T. servent de fondement à la doctrine du sacerdoce universel des croyants. Ce sont, en particulier ceux qui reprennent le vocabulaire sacrificiel de l’Ancienne Alliance en demandant à tous les chrétiens d’accomplir les fonctions réservées jusque-là aux prêtres. L’épître aux Hébreux utilise plusieurs fois l’expression: élever à la perfection, aussi bien pour Jésus-Christ (2.10; 5.9; 7.28) que pour les croyants (10.14).

Le service des sacrificateurs de la nouvelle alliance consiste en:
1. La consécration de leur vie entière à Dieu, "comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu". Ro 12.1 C’est là le culte (latréia) logique découlant de notre rédemption et que tous les sacrificateurs de la nouvelle alliance sont appelés à célébrer. Le sacrificateur s’offre d’abord lui-même à Dieu (cf. 2 Cor. 8.5).
2. Un sacrifice de louange. Nous avons à présent tous un libre accès au sanctuaire Heb 10.20 là où seuls les sacrificateurs pouvaient entrer, et même au Saint des saints où uniquement le souverain sacrificateur avait le droit de pénétrer une fois par an. C’est Jésus qui a ouvert pour nous "un chemin nouveau et vivant au travers du voile" (qui s’est déchiré). "Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c-à-d. le fruit de lèvres qui confessent son nom". Heb 13.15. Dans Ap. 5.8 et 8.3, le parfum qui monte vers le trône de l’Agneau c’est "la prière des saints," c.-à-d. de tous les chrétiens.
3. L’intercession était l’une des fonctions spécifiques des prêtres. Lorsqu’ils se présentaient devant Dieu, ils portaient sur leurs épaules et sur leur coeur les noms des 12 tribus d’Israël. Ex 28.9, 29; 39.6-7. A présent, tous les rachetés ont le privilège et le devoir d’intercéder pour tous les hommes 1Ti 2.1 spécialement pour les autres croyants et les serviteurs de Dieu Eph 6.18-19; 2Th 3.1 - soit dans leur prière personnelle, soit dans les réunions de prière de l’ assemblée (cf. Act. 12.12).
4. L’annonce de l’Evangile est présentée par l’apôtre Paul comme un service sacerdotal "afin que les païens soient (pour Dieu) comme une offrande agréable, étant sanctifiée par l’Esprit Saint". Ro 15.16 Tous les chrétiens sont appelés à être des témoins de Jésus-Christ Ac 1.8 et à répondre de l’espérance qui est en eux. 1Pe 3.15 L’une des fonctions des sacrificateurs était l’enseignement. Mal 2.7 Nous sommes à la fois prêtres et prophètes, portant la parole de vie Nu 11.29; Ac 2.17; 1Co 14.31; Ph 2.15
5. L’édification mutuelle est un aspect important du sacerdoce que nous avons à exercer envers nos frères et soeurs. Les sacrificateurs avaient trois fonctions essentielles: servir Dieu dans le sanctuaire, enseigner la loi au peuple et consulter l’Eternel Ex. 28.30; Esd. 2.63; Nb. 16.40; 18.5; 2 Chr. 15.3; Jr. 18.18; Ez. 7.26; Mich. 3.11).
Les croyants, sacrificateurs de la nouvelle alliance, ont hérité ces fonctions. A côté du service de Dieu, ils sont appelés à servir leurs frères par l’enseignement mutuel et l’aide qu’ils peuvent leur apporter dans la recherche de la volonté de Dieu. Les épîtres abondent en recommandations dans ce sens adressées à tous les chrétiens: exhortez-vous les uns les autres Col 3.16; 1Th 5.11; Heb 3.13; 10.25 instruisez-vous Col 3.16 édifiez-vous Ro 14.19 portez les fardeaux les uns des autres Ga 6.2 entretenez-vous par des psaumes, des hymnes, des cantiques spirituels Eph 5.19 ayez soin les uns des autres 1Co 12.24-25
6. La bienfaisance et la libéralité sont mentionnées comme des sacrifices auxquels Dieu prend plaisir. Heb 13.16 En remerciant les Philippiens pour leur don matériel, l’apôtre Paul utilise aussi le vocabulaire sacerdotal: c’est "un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte et qui lui est agréable". Php 4.18 (cf. 2 Cor. 9.11-14).
Ces six aspects de la fonction des sacrificateurs de la Nouvelle Alliance sont communs à tous les chrétiens. Il faut y ajouter les ministères qui diffèrent de l’un à l’autre suivant les dons reçus.
7. L’exercice des différents dons pour le service fait partie des fonctions des sacrificateurs-lévites de la nouvelle alliance. Dans Rom. 12.6-8, Paul exhorte chaque membre à servir les autres avec le don reçu. Ce passage suit immédiatement le rappel de la première fonction des sacrificateurs de la Nouvelle Alliance: l’offrande de leur corps à Dieu pour qu’il s’en serve comme bon lui semblera.
Les différentes fonctions des Lévites 1Ch 25.1, 6; 26.1; 2Ch 19.8-11; 30.16-17 se retrouvent dans l’Eglise. Dieu accorde aux membres de son Corps les différents dons énumérés dans (Rom. 12; 1 Cor. 12; Eph. 4) pour accomplir ces fonctions.

sl&pl


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400