faq questions réponses nous sommes à votre écoute w

 

Le doute

Question:

Je suis chrétien, mais j'ai parfois des doutes. Est-ce normal?

Réponse:

On pourrait simplement définir le doute comme "un manque de foi". Mais un doute à propos de quoi ?
On peut douter de l'existence de Dieu. On peut douter qu'il s'occupe des hommes. On peut douter qu'il aime les hommes. On peut douter du salut par la foi en Jésus-Christ. On peut douter de son propre salut. On peut douter... de tout, en somme!

De même que "croire" n'est pas une clé absolue, car il faut définir en quoi l'on croit! Jacques 2:19 Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent.

Dans le Nouveau Testament on ne trouve que peu de fois le mot "doute". Voici toutes ces références:
Matthieu 28:17 Quand ils le virent, ils l’adorèrent. Mais quelques-uns eurent des doutes.
Ici c'est le doute que se soit réellement Jésus.
Marc 11:23 Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir.
Ici, c'est le doute au sujet de la possibilité pour Dieu d'accomplir un miracle
Romains 14:23 Mais celui qui a des doutes au sujet de ce qu’il mange est condamné, parce qu’il n’agit pas par conviction. Tout ce qui n’est pas le produit d’une conviction est péché.
Ici, ce sont des scrupules de conscience: un chrétien a-t-il de droit de faire ceci ou cela?
Jacques 1:6 Mais qu’il la demande avec foi, sans douter; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre.
Ici, c'est le doute que Dieu veuille vraiment accomplir ce qu'on lui demande.

Mais c'est surtout ce dernier point qui fait problème pour beaucoup de chrétiens. (Je ne parlerai donc pas du doute de l'existence de Dieu et doutes analogues).
On demande (avec foi) quelque chose à Dieu. Et Dieu semble ne pas répondre... Et le doute s'installe! Ais-je assez de foi? Peut-être n'ais-je pas assez prié? Peut-être que...
Et plus l'on creuse en soi-même et plus on s'éloigne de la solution!

Le chrétien a parfaitement le droit de demander à Dieu de lui donner tout ce dont il a besoin. Il ne doit cependant pas tenter Dieu en lui demander des choses extraordinaires pour "voir s'il veut le faire" ou pour se glorifier lui-même de sa puissance de prière. Toute chose doit être demandée pour glorifier Dieu.

Voici 3 passages qui indiquent comment demander à Dieu, et qui sont complémentaires:
Matthieu 21:22 Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez.
Marc 11:24 C'est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir.
Jean 14:13 Et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

De la complémentarité de ces versets, il ressort nettement que si la foi est indispensable, il faut aussi demander au nom de Jésus, Dieu le Fils. Cela ne veut pas dire qu'il faut répéter mécaniquement à la fin de la prière "Au nom de Jésus, Amen". En fait, prier "au nom de Jésus", c'est comme mettre au bas d'une lettre "ceci est demandé avec le plein accord de mon chef, Jésus".

Si Jésus n'est pas d'accord avec ce que vous demandez, il est parfaitement libre de vous le refuser et, de toute façon, il peut décider quand et comment Il veut répondre.
Dieu a premièrement en vue Sa propre gloire, puis le bien de son enfant. Refuser une demande - par exemple de guérison - peut avoir plus d'effets positifs qu'une guérison spectaculaire. Citons une personne qui a été guérie en 2 jours d'une maladie mortelle et, malgré son âge, est encore fort utile à Dieu. Une autre personne que nous connaissons est fortement atteinte par la maladie de Parkinson, alors que sa femme souffre jour et nuit de sa colonne disloquée. Tous deux ont été des serviteurs de Dieu exemplaires. Pourquoi l'un et pas l'autre? Nous ne  savons pas, mais nous confions à Dieu de tels cas (tout comme eux-mêmes se confient pleinement en Dieu), étant confiants en sa sagesse et sa bonté.

Revenons plus exactement à votre question. C'est toujours une erreur de vouloir obtenir quelque chose contre la volonté de Dieu. Voyez l'histoire d'Ezéchias, 2 Rois 20. Malade, il n'accepta pas le verdict de mort et "cassa les pieds" à Dieu, jusqu'à ce qu'il lui accorde 15 années supplémentaires. Résultat: Ezéchias savait à quel moment il mourrait: très agréable!! et surtout c'est pendant ce temps qu'il engendra son fils Manassé qui conduisit le peuple dans l'idolâtrie. Le plan de Dieu aurait été meilleur!

Il faut donc être précis quand on demande quelque chose: "Je sais que tu peux me l'accorder, mais si tu ne le fais pas, c'est que tu as quelque chose de meilleur, qu'il soit fait selon ta volonté".
Il faut donc éviter de faire une demande sous la forme d'un ultimatum! C'est un grand manque de respect envers le Dieu trois fois saint!

Vous trouverez aussi sur le site quelques études sur ce sujet. Voyez le menu etudes.htm puis notamment "Quand Dieu dit: NON!" et "Comme si Dieu voulait changer d'avis" et aussi la réponse 44, voir le menu des Questions.

Pour terminer, on peut affirmer que chaque chrétien connaît un jour des doutes, mais aucun ne peut dire: "Je n'ai jamais douté de rien". Il faut alors s'humilier dans la prière et demander à nouveau l'aide de Dieu.

sl&pl


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400