faq questions réponses nous sommes à votre écoute w

 

Manger la chair ?

Question:

J'aimerais savoir le sens des paroles de Jésus lorsqu'il dit que si quelqu'un ne boit ni ne mange respectivement son sang et sa chair, il ne peut avoir la vie éternelle. Cela voudrait-il dire, comme je l'ai entendu dans un sermon, que pour avoir la vie il faut participer à la Cène ? Procurerait-elle la vie éternelle ?

Réponse:

Relisons les versets que vous mentionnez, Jean 6.47-58:
47 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle.
48 Je suis le pain de vie.
49 Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts.
50 C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point.
51 Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.
52 Là-dessus, les Juifs discutaient entre eux, disant, Comment peut-il nous donner sa chair à manger ?
53 Jésus leur dit, En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes.
54 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.
55 Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage.
56 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui.
57 Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.
58 C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts, celui qui mange ce pain vivra éternellement.

Pour comprendre le sens d'un verset, il faut toujours le replacer dans son contexte, comme nous venons de le faire. Que voulait donc dire ici Jésus ? La clé est le verset 47: "celui qui croit en moi a la vie éternelle".

Comme explication à cette déclaration, il rappelle que les Hébreux ont mangé un pain d'origine miraculeuse, la manne, mais que s'ils ont été nourris, ils sont cependant morts plus tard. Jésus dit qu'il n'en est plus de même maintenant, que pour ceux qui croiront en Lui, il sera un Pain de Vie qui donne la vie éternelle.

L'offrande de l'agneau lors de la Pâque en Egypte, où le peuple avait mangé l'agneau et mis son sang sur les linteaux de la porte, avait protégé le peuple. Maintenant Jésus, Agneau divin, allait offrir son Corps - sa chair - et répandre son Sang sur le poteau de la croix.

C'est là le sens qu'il faut donner à ces versets: celui qui croit en Lui, qui s'approprie personnellement le don de Dieu, c'est-à-dire le corps brisé et le sang répandu sur la croix et qui croit que par ce sang il est racheté, vivra éternellement.

Voici un extrait des commentaires de Matthew Henry, qui exprime fort bien ceci:

(...) tous les précieux bienfaits de la rédemption, le pardon du péché, l’adoption par Dieu, le chemin du trône de la grâce, les promesses de l’alliance, et la vie éternelle. Celles-ci sont appelées la chair et le sang de Christ, parce qu’elles sont acquises par son corps rompu, et son sang répandu. Egalement parce qu’elles sont la nourriture et la boisson de nos âmes.
Manger cette chair et boire ce sang signifient croire en Christ. Nous sommes participants de Christ et de ses bienfaits par la foi. L’âme qui reconnaît sincèrement son état et ses besoins y trouve tout ce qui peut contribuer à calmer la conscience, et engendrer la vraie sainteté dans le Rédempteur, Dieu manifesté dans la chair.
Nous vivons par Christ, comme nos corps vivent par notre nourriture. Nous vivons par Lui, comme les membres par la tête, les branches par la racine; parce qu’Il vit nous vivrons aussi.

sl&pl


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400