faq questions réponses nous sommes à votre écoute w

 

Parabole des 10 mines

Question:

Bonjour, j'aimerais me faire expliquer le verset de Luc 19.27.
"Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n'ont pas voulu que je règne sur eux, et tuez-les en ma présence."
Je n'arrive pas à comprendre que ces paroles soient de Jésus.
Merci pour votre aide et soyez bénis.

Réponse: 

Comme vous le mentionnez, les paroles de Jésus sont dures. Pour bien les comprendre, il est nécessaire de bien regarder le contexte. Du verset 11 au verset 27, Jésus raconte une parabole. Ainsi, les paroles du verset 27 ne sont pas directement celles de Jésus mais celles du maître dans la parabole racontée par Jésus.

11 Ils écoutaient ces choses, et Jésus ajouta une parabole, parce qu'il était près de Jérusalem, et qu'on croyait qu'à l'instant le royaume de Dieu allait paraître. 12 Il dit donc: Un homme de haute naissance s'en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l'autorité royale, et revenir ensuite. 13 Il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines, et leur dit: Faites-les valoir jusqu'à ce que je revienne. 14 Mais ses concitoyens le haïssaient, et ils envoyèrent une ambassade après lui, pour dire: Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous. 15 Lorsqu'il fut de retour, après avoir été investi de l'autorité royale, il fit appeler auprès de lui les serviteurs auxquels il avait donné l'argent, afin de connaître comment chacun l'avait fait valoir. 16 Le premier vint, et dit: Seigneur, ta mine a rapporté dix mines. 17 Il lui dit: C'est bien, bon serviteur; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes. 18 Le second vint, et dit: Seigneur, ta mine a produit cinq mines. 19 Il lui dit: Toi aussi, sois établi sur cinq villes. 20 Un autre vint, et dit: Seigneur, voici ta mine, que j'ai gardée dans un linge; 21 car j'avais peur de toi, parce que tu es un homme sévère; tu prends ce que tu n'as pas déposé, et tu moissonnes ce que tu n'as pas semé. 22 Il lui dit: Je te juge sur tes paroles, méchant serviteur; tu savais que je suis un homme sévère, prenant ce que je n'ai pas déposé, et moissonnant ce que je n'ai pas semé; 23 pourquoi donc n'as-tu pas mis mon argent dans une banque, afin qu'à mon retour je le retire avec un intérêt ? 24 Puis il dit à ceux qui étaient là: Otez-lui la mine, et donnez-la à celui qui a les dix mines. 25 Ils lui dirent: Seigneur, il a dix mines. - 26 Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a. 27 Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n'ont pas voulu que je régne sur eux, et tuez-les en ma présence.

Par ailleurs, ce verset fait écho au verset 14. Le maître devait se faire couronner roi mais une partie de ses concitoyens a refusé qu’il règne sur eux. Lorsqu’il est effectivement couronné roi, il revient et règle ses comptes avec ses adversaires. Ce que raconte Jésus correspond à ce qui s’est réellement passé pour le couronnement de certains rois locaux à cette époque.
Jésus raconte donc une parabole en incluant certains détails qui la rendent encore plus vivante et réaliste pour ses auditeurs.
 
Mais il s’agit aussi de comprendre le message de cette parabole. Jésus évoque la situation des trois serviteurs à qui l’on a confié différentes sommes et qui doivent les faire fructifier. Cet aspect se rapproche de la parabole des talents de Matthieu 25.14-30.
Les versets 12, 14 et 27 de Luc 19 montrent pourtant un autre thème: le maître doit se faire reconnaître comme roi, mais il faut attendre un certain temps pour que son règne se manifeste.
 
Alors que l’on attend que Jésus soit reconnu comme roi (verset 11), Jésus souligne deux éléments. Tout d’abord que la manifestation de son règne n’est pas pour tout de suite. Il indique aussi que ceux qui s’opposent à lui s’exposent à son jugement. Jésus est le juge désigné par Dieu pour juger la Terre, comme Pierre (Ac 10.42) et Paul (Ac 17.31; Rm 2.16; 2 Ti 4.1) et Jésus lui-même (Jn 5.22) l’ont annoncé.
 
Ce jugement doit ainsi rassurer ceux qui se confient en Jésus. Ils savent qu’ils ne risquent aucune condamnation (Rm 8.1) car ils ont mis leur foi en lui. Ils sont donc en paix avec Dieu (Rm 5.1) et sont passés de la mort à la vie (Jn 5.24), Christ ayant porté leurs péchés sur la croix (Rm 3.24-25; 4.25; 2 Co 5.21). Ils sont aussi encouragés en sachant que Dieu fera effectivement justice (voir Ap 6.10).
 
En revanche, Jésus adresse un avertissement solennel à tous ceux qui refusent de le reconnaître comme roi. S’ils persistent dans leur opposition, ils seront jugés et condamnés, car ils se sont opposés au vrai roi et ont refusé de reconnaître son règne. Ils refusent le pardon de Dieu et persistent dans leur propre injustice.
 
Jésus est venu non pour condamner, mais pour sauver (Jn 3.17), il a tout fait pour le salut des hommes… jusqu’à une mort ignoble sur une croix. Mais pour celui qui refuse ce merveilleux salut, il ne reste que la juste colère de Dieu contre le mal (Jn 3.36).
 
Les paroles de Jésus sont donc dures parce que dans le cadre de la parabole Jésus les met dans la bouche d’un roi. Mais ces paroles sont aussi une annonce du terrible jugement de Dieu qui frappera ceux qui refusent de le reconnaître comme roi et qui persistent dans leur rébellion. Jésus montre son amour par sa mort sur la croix. Mais il est aussi le Dieu juste qui juge le mal et condamne ceux qui le pratiquent.
 
J’espère que ces quelques explications vous auront éclairé et que vous comprenez pourquoi des paroles aussi dures ont été prononcées par Jésus.
 
Olivier,
pour le team bible-ouverte.ch

faq 286w


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 120