faq questions réponses nous sommes à votre écoute w

 

Comment trouver l'âme soeur ?

Question:

J'aimerais vous demander comment reconnaître l'époux ou l'épouse destiné(e) pour soi ?
Y a-t-il vraiment une femme préparée de Dieu pour un homme, ou un mari pour une femme ?

Réponse:

Votre question est difficile !
Vous pourriez recevoir des réponses très divergentes de la part de chrétiens pourtant très sérieux et fort reconnus...

Alors une première réponse: OUI, c'est bien clair, pour chacun de Ses enfants, Dieu a un plan préparé d'avance, et s'IL a prévu le mariage pour lui, ou pour elle, c'est évidemment avec un conjoint préparé depuis longtemps !
Psaume 31.16 souligne «Mes destinées sont dans Ta main» et le Psaume 139.16 renchérit «sur Ton livre étaient inscrits tous les jours qui m'étaient destinés avant qu'un seul d'entre eux n'existe.»
Ces deux versets, pris quelque peu hors contexte, servent de base à certains pour affirmer, dans le domaine du mariage, qu'il est important pour un homme, une femme, d'attendre patiemment le conjoint, la conjointe que Dieu, immanquablement, va leur révéler.

Une seconde réponse: NON, Dieu accorde à Ses enfants une entière liberté de choix ! IL accepte le choix de Ses enfants lorsqu'ils sont faits dans Sa dépendance. Ainsi, chaque chrétien est appelé à faire preuve de sagesse, de perspicacité et ainsi se décider à bon escient, dans le domaine du mariage comme dans tous les autres domaines de choix de vie ou de choix matériels.
Luc 14.28 invite ainsi à la réflexion «Car, lequel de vous, s'il veut bâtir une tour, ne s'assied d'abord pour calculer la dépense et voir s'il a de quoi la terminer» mais, à nouveau, le texte est considéré sans rapport à son contexte...
L'apôtre Paul a consacré au mariage un chapitre de sa lettre aux Corinthiens, et je retire de ce chapitre 7 les versets 37-38 «Quant à celui qui tient ferme dans son cœur, sans contrainte et avec l'exercice de sa propre volonté, et qui a décidé en lui-même de garder le célibat, il fait bien. Ainsi, celui qui se marie fait bien, et celui qui ne se marie pas fait mieux. »
Le verset de Proverbes 18.22 peut nous conforter dans cette réponse laissant la liberté à l'être humain: «Celui qui trouve une femme trouve le bonheur; c'est une grâce qu'il obtient de l'Eternel.» Le fait de trouver nécessite une première action de recherche...

Alors, que retirer de ces réponses soutenues par certains, alors que d'autres soutiennent le contraire ?

Un verset se trouve noté à 4 reprises dans l'Écriture (et c'est rare pour un texte de se trouver de manière semblable en 4 endroits différents de la Parole) peut nous donner une piste applicable aussi au domaine du mariage: en Habakuk, dans les Romains, les Galates et en Hébreux, vous pouvez lire «Le juste vivra par la foi».

Celui, celle, qui s'attend réellement à Dieu en toutes circonstances, aussi pour le domaine du mariage, se rendra compte à posteriori, en regardant dans le rétroviseur le déroulement de sa vie, que Dieu aura tout conduit selon Sa volonté, mais néanmoins qu'il a dû chercher, tenter, se tromper peut-être, afin d'entrer réellement dans les plans voulus pour Lui par le Seigneur...

Bonne marche à vous dans la dépendance de Celui qui veut être pour vous, en tous domaines, un Bon Berger, sans néanmoins vous priver de votre liberté de choix et d'action, pour autant que vous vous gardiez du péché !

Pierre-Alain,
pour le team Bible-ouverte

faq 259w


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris