faq questions réponses nous sommes à votre écoute w

 

Pâques ou Pessah
(le vrai jour de Pâques) ?

Question:

Pâques de l'empereur Constantin ou Pâques (Pessah) fêtée par Jésus et ses disciples, puis par les chrétiens du premier siècle ?
Arrêtez de fêter une pâque païenne, même si vous dites pas d'œufs en chocolat, qui sous Constantin n'était pas en chocolat mais durs pour Mishra le dieu solaire, à savoir que le dieu soleil était le dieu de Constantin.
En plus, trouvez-moi trois jours entre le Vendredi saint et Dimanche de Pâques. Je fête Pessah cette année le 14/04/2014 (le 14ème jour du mois de Nissan 5774). Nous sommes de plus en plus de juifs messianiques et de chrétiens messianiques à fêter la vraie Pâque, c'est-à-dire Pessah. Soyez tout de même bénis et placez-vous devant Yeshua, recherchez sa face et demandez lui. Si vous ne vous repentez pas vous ne me verrai pas dit le Seigneur.

Réponse:

Il est vrai que la fête de la Pâque (Pessah) qui tombe le 14e jour du mois de Nisan tombe cette année le 14 avril. Il s'agit donc d'une date tout à fait appropriée pour fêter la Pâque juive.
Le Nouveau Testament souligne également que nous ne sommes plus tenus d'observer le calendrier des fêtes juives (Ga 4.10; Col 2.16-17), même si chacun est libre de le faire comme il le souhaite (Rm 14.6).
Le texte de 1 Corinthiens 5.7-8 nous rappelle que c'est Christ qui a accompli le vrai sens de la Pâque, la Loi, qui est bonne, représentant l'ombre de ce qui allait venir (Hb 10.1). La commémoration la plus importante du sacrifice de Christ n'est donc ni Pâques, ni la fête de la Pâque, mais bien la Cène qui rappelle le don de la vie du Seigneur Jésus-Christ, Agneau de Dieu (Jn 1.29) offert en sacrifice une fois pour toutes (Hb 9.11-15) et qui a institué la Cène pour que l'on se souvienne de ce qu'il a fait (Mt 26.26-29; 1 Co 11.23-26).

La fête de Pâques est une occasion particulière de rappeler ce moment, un temps où nous pouvons librement témoigner de notre foi. Nous suivons en cela les usages de la société et de son calendrier: nous sommes dans le monde, mais nous refusons de voir dans la fête de Pâques la fête des lapins ou des œufs en chocolat, car nous ne sommes pas du monde (Jn 17.14-16).

Je précise aussi, même si ce n'est pas la seule manière de compter, que si Jésus est mort le vendredi, et que le vendredi est le premier jour, le dimanche est aussi le troisième jour. Il existe d'autres manières de considérer la question, mais c'est un moyen de compter les jours qui correspond aux pratiques de l'époque.

Enfin, pour votre dernière remarque, il est exact qu'il est nécessaire de se repentir pour voir le Seigneur. Cela signifie reconnaître ses fautes et péchés devant Dieu et accepter par la foi le moyen de salut, Jésus-Christ crucifié, qui a pris sur lui notre condamnation et qui est ressuscité et vivant. Nos péchés sont donc pardonnés en Christ, quelle que soit notre manière de célébrer la fête de la Pâque ou de Pâques.

Je vous souhaite une belle fête et prie que le Dieu d'Israël qui s'est révélé dans les Écritures et dans la personne de Jésus-Christ vous accorde Sa paix et Sa joie.

Olivier,
pour le team Bible-ouverte

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400