faq questions réponses nous sommes à votre écoute w

 

Est-ce nécessaire de travailler à notre salut?

Question:

(… ) J'aimerais savoir pourquoi Jésus dit dans Marc 13:13: Et vous serez haïs de tous à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu'à la fin, sera sauvé.
Et à un certain moment, Paul dit dans Philippiens 2:12: ...travaillez à votre salut avec crainte et tremblement;
Donc, le "salut" n'est jamais définitivement acquis et les oeuvres sont nécessaires.

Réponse:

Non, un chrétien ne peut absolument pas perdre son salut et celui-ci s'obtient par la foi uniquement. Vous trouverez une étude sur "perdre son salut" à repons31.htm et la question des œuvres sera étudiée ci-dessous.

Voici des explications sur les 2 versets cités, repris dans leur contexte:

A. Marc 13:9-13

Prenez garde à vous–mêmes. On vous livrera aux tribunaux, et vous serez battus de verges dans les synagogues; vous comparaîtrez devant des gouverneurs et devant des rois, à cause de moi, pour leur servir de témoignage. Il faut premièrement que la bonne nouvelle soit prêchée à toutes les nations. Quand on vous emmènera pour vous livrer, ne vous inquiétez pas d’avance de ce que vous aurez à dire, mais dites ce qui vous sera donné à l’heure même; car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit–Saint. Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant; les enfants se soulèveront contre leurs parents, et les feront mourir. Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.

Il ne faut JAMAIS se baser sur un verset isolé, mais TOUJOURS le prendre dans son contexte. Ici, Jésus répond à une question sur les derniers temps et annonce de terribles persécutions. Marc 13:13 précise: "Il faut premièrement que la bonne nouvelle soit prêchée à toutes les nations." Ceci se passera donc sous le règne de l'Antéchrist, et ne concerne pas les chrétiens actuels, mais ceux qui se seront convertis sous ce règne, malgré l'oppression.

Et voici l'explication:
Celui qui ne cédera pas malgré les tortures, verra la fin de cette période et sera physiquement sauvé. Il n'est pas du tout question du salut éternel, ce passage s'adressant à ceux qui sont déjà chrétiens.

B. Philippiens 2:12-13

Ainsi donc, mes bien–aimés, de même que vous avez toujours obéi, non seulement comme en ma présence, mais beaucoup plus maintenant en mon absence, travaillez à votre propre salut avec crainte et tremblement, car c’est Dieu qui opère en vous et le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.
Diverses traductions, dont la Segond NEG (Nouvelle Edition de Genève) donne une variante intéressante de traduction: mettez en oeuvre votre salut avec crainte et tremblement.

Sur la base de l'original grec, les deux phrases sont correctes. Comme Paul est ici en train de donner des conseils sur la vie chrétienne, la seconde version rend mieux la pensée de Paul.

Voici un extrait du "Commentaire du disciple" de MacDonald sur ce passage:

Après avoir admirablement présenté Christ comme modèle, Paul va maintenant tirer les leçons de cet exemple.
Les Philippiens avaient toujours obéi à Paul quand il était parmi eux. Mais bien plus encore maintenant qu’il est absent, ils doivent mettre en oeuvre leur salut avec crainte et tremblement.
Nous sommes de nouveau face à un passage des Ecritures qui a déjà prêté à beaucoup de confusion. Soyons clairs: Paul ne dit pas que le salut s’obtient par les oeuvres. Dans tous ses écrits, il souligne à maintes reprises que ce n’est pas par les oeuvres que nous sommes sauvés, mais par la foi dans le Seigneur Jésus-Christ. Que signifie alors ce verset?

1. Nous devons mettre en oeuvre le salut que Dieu a implanté en nous. Il nous a accordé gratuitement la vie éternelle. Vivons concrètement une vie sainte.
2. Le salut fait référence à la solution à apporter au problème des Philippiens, impliqués dans des querelles et des conflits. L’apôtre leur a donné le remède: avoir à l’esprit l’exemple de Christ. Ils mettront alors en oeuvre leur propre salut, la solution à leurs difficultés.

Dans ce cas le salut n’est pas celui de l’âme, mais la délivrance des pièges qui empêchent le chrétien de faire la volonté de Dieu.

Notes: bien d'autres commentateurs, voir par exemple le "Commentaire biblique du chercheur" de Walvoord et Zuck, disent exactement la même chose. On peut donc considérer que cette explication, parfaitement en accord avec l'ensemble des Ecritures, est exacte.
Pour "mettre en œuvre" le salut que vous a acquis le sang de Christ, croissez dans la sanctification. Comment? Voyez l'étude sur ce sujet "La vraie spiritualité".

sl&pl


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris