faq questions réponses nous sommes à votre écoute w

 

Isaac - Jésus et Simon de Cyrène

Question:

Isaac - Jésus et Simon de Cyrène:

En relisant la Genèse, je me rends compte qu'il y a beaucoup de similitudes entre le sacrifice de notre Seigneur Jésus et celui manqué d'Isaac dans les faits et symboliquement. Le lieu, la charge du bois...
Pour autant, dans le déroulement des événements alors qu'Isaac est suivi de près par son père, notre Seigneur, lui, est suivi par "un certain Simon de Cyrène" "ils le chargèrent de la croix, pour qu'il la portât derrière Jésus." Luc 23:26
La seule indication, il me semble le concernant c'est qu'il était "père d'Alexandre et de Rufus" Marc 15:21.
Ce personnage a t il été choisi au hasard? Pourquoi intervient-il donc à ce moment?
En outre, si Abraham a été béni - il est vrai pour son obéissance à la suite de cet événement - sait-on ce qu'il en a été de cet homme qui porta la croix par obligation?

Réponse:

Voici comment le Nouveau Testament parle de la mise à l'épreuve d'Abraham, Hébreux 11:17-19:
C’est par la foi qu’Abraham offrit Isaac, lorsqu’il fut mis à l’épreuve, et qu’il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses, et à qui il avait été dit: En Isaac sera nommée pour toi une postérité. Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts ; aussi, dans une sorte de préfiguration, il retrouva son fils.

Et quelques commentaires sur ces versets, tirés surtout du "Commentaire du disciple" de MacDonald, que je complète pour répondre à votre question:

Nous arrivons maintenant à la mise à l’épreuve la plus grande de la réalité de la foi d’Abraham. Dieu lui ordonna d’offrir son fils unique, Isaac, sur l’autel. Obéissant et sans hésitation, Abraham se prépara à offrir à Dieu le trésor le plus cher à son coeur. Dieu ignorait-Il le dilemme épouvantable dans lequel se trouvait Abraham? Dieu lui avait promis une descendance innombrable, alors qu’Abraham était âgé maintenant de 117 ans, Sara de 108 ans, et qu’Isaac était leur fils unique.

La promesse d’un grand nombre de descendants devait se réaliser en Isaac. Le dilemme était le suivant: si Abraham tuait Isaac, comment la promesse pourrait-elle se réaliser? Isaac, âgé maintenant d’env. 17 ans, était encore célibataire.
Abraham savait ce que Dieu avait promis et c’est tout ce qui lui importait. Il en conclut que si Dieu exigeait qu’il tue son fils, Il le ressusciterait ensuite afin d’accomplir sa promesse.

Jusqu’à ce jour il n’y avait pas de cas reconnu de résurrection dans toute l’histoire humaine. En réalité, Abraham inventa l’idée de résurrection lorsque sa foi en la promesse de Dieu l’amena à conclure que Dieu devrait ressusciter Isaac.

Figurativement, Abraham retrouva son fils, comme s'il était ressuscité d’entre les morts. Il s’était résolu au sacrifice d’Isaac, et Dieu le considéra comme un fait accompli. Et le Seigneur «épargna au coeur d’Abraham une douleur dont Il n’épargna pas le sien.» Dieu avait préparé un bélier pour prendre la place d’Isaac, et le fils unique fut rendu à l’affection de son père et à son foyer.

Mais le Fils de Dieu était lui-même "la victime de substitution" et donc il devait subir la mort. On parle souvent de la douleur de Jésus sur la croix, séparé de son Père, mais on pense moins à la douleur du Père qui assiste à la souffrance et à la mort du Fils.

*********

Donc, Isaac est bien une figure de Christ, obéissant jusqu'à la mort. Et effectivement le Morija correspond au lieu où fut bâti plus tard le Temple: (Nouveau Dictionnaire Biblique Emmaüs)

Moriya ou Morija
1. Région entourant la montagne où Abraham se rendit pour sacrifier Isaac. C’est probablement la contrée dont une colline, appelée aussi Moriya, devint plus tard le site du Temple. Ge 22.2
2. Colline où se trouvait l’aire d’Ornan, le Jebusien. David l’acheta, y éleva un autel. Salomon en fit le site du Temple 2 Sa 24.18; 2 Ch 3.1

L’homme a beaucoup modifié l’aspect de la colline primitive, dont une partie a disparu sous les remblais et les constructions. On a cependant pu en déterminer le profil primitif. Le mont Moriya se dressait entre le Cédron et le Tyropoeon. Son sommet s’élevait en face du ravin formant l’embranchement occidental du Tyropoeon. Au Nord, une légère dépression séparait le Moriya de l’étroite langue de terre qui le reliait au plateau principal. L’évaluation exacte des dimensions du Moriya primitif s’avère difficile. Estimation plausible: du Nord au Sud env. 180 m.; de l’Est. à l’Ouest 90 m.

***********

En revanche, il n'y a guère de relation avec Simon de Cyrène. Celui-ci n'était pas volontaire, mais forcé de porter la croix. Trois évangiles mentionnent ce fait, et seul celui de Marc mentionne qu'il était "le père d'Alexandre et de Rufus". C'est sans doute que ces deux hommes étaient connus des premiers destinataires de l'évangile selon Marc. En effet, Marc ou Jean-Marc étaient d'une famille de Jérusalem devenue chrétienne parmi les toutes premières, Actes 12:12. Il connaissait donc les chrétiens de la première heure, sans doute aussi Simon.

On retrouve encore Rufus dans les Actes:
Romains 16:13 Saluez Rufus, l’élu du Seigneur, et sa mère, qui est aussi la mienne.
A ce moment-là, Simon était sans doute décédé, puisque Paul ne mentionne que sa femme.

sl&pl


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon bo 400