faq questions réponses nous sommes à votre écoute w

 

La Bête de l'Apocalypse

Question:

Expliquez-moi qui est la Bête dont parle l'Apocalypse et pourquoi il y a ce chiffre 666.

Réponse:

Vous trouverez une étude sur "666" à reponse-89.html
J'en reprends un extrait (mais lisez bien le tout!):

(…) Dans sa folie et sa vanité, l'Antéchrist se proclamera "Dieu", mais il reste un homme dont le nombre est 6, pas 7! Et le "666", c'est l'impuissance, trois fois répétée, de la trinité infernale (Satan, l'Antéchrist et le Faux prophète) à égaler la Trinité divine.
Comment ce code sera appliqué n'est pas dévoilé, mais déjà la technique actuelle offre quantité de possibilités: carte d'appartenance à un parti, carte de crédit indispensable pour toute opération commerciale, etc. (…)

***

Dans l'Apocalypse, il est question de plusieurs "Bêtes". Ce mot montre que ces personnages ont renoncé à toute humanité, pour n'être plus que des aides de Satan.

Apocalypse 11:7 Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera.
Apocalypse 13:1-4 Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème. La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d’un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, son trône, et une grande autorité. Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Remplie d’admiration, la terre entière suivit la bête. Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle?

Nous avons donc ici la "Bête qui monte de l'abîme", puis la "Bête qui monte de la mer" à laquelle Satan donne son trône.

Apocalypse 13:11-15 Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d’un agneau, et qui parlait comme un dragon. Elle exerçait toute l’autorité de la première bête en sa présence, et elle obligeait la terre et ses habitants à adorer la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie. Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image de la bête qui avait été blessée par l’épée et qui vivait. Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parle, et qu’elle fasse que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête soient tués.

On a écrit de nombreux livres sur ce que seront ces "bêtes" et qui elles seront. Le terme "qui monte de l'abîme" souligne l'origine infernale de celle-ci, mais les avis sont partagés s'il s'agit de Satan lui-même, de l'Antéchrist ou d'une autre personne.

Celle qui "monte de la mer". La mer est souvent une représentation de l'ensemble des nations non-juives, agitées par de nombreux remous. Et celle qui "monte de la terre" viendrait du peuple Juif.

Voici le "Commentaire du disciple" de MacDonald

Le chap. 13 nous présente deux grandes bêtes: l’une monte de la mer et l’autre de la terre (v. 11) - ou du pays, c.-à-d. du pays d’Israël. Ces bêtes symboliseraient des hommes qui joueront des rôles importants pendant la période de la tribulation. Elles présentent les caractéristiques des quatre bêtes de Da 7.3-7.

La première bête est le chef de l’Empire romain renaissant qui existerait sous la forme d’une confédération de 10 royaumes. Elle monte de la mer (symbole des nations), et possède 10 cornes. Daniel annonça, lui aussi, que l’Empire romain renaîtrait sous la forme de 10 royaumes (#Da 7.24). Elle possède sept têtes. D’après Apo 17.9, 10, ces sept têtes représentent sept rois, peut-être une allusion à sept genres différents de dirigeants ou encore à sept périodes différentes de l’empire. Les 10 diadèmes sur ses cornes évoquent son autorité reçue de la part du dragon, Satan. Elle a sur ses têtes des noms de blasphèmes, ce qui signifie qu’elle prétend être Dieu et non un simple homme.

La deuxième bête est un autre personnage-clé de la période de la tribulation. Elle travaille en étroite collaboration avec la première bête, et va jusqu’à organiser une campagne internationale pour promouvoir l’adoration de celle-ci et d’une idole gigantesque représentant l’empereur romain. La deuxième bête monte de la terre (ou du pays). S’il s’agit du pays d’Israël, ce dirigeant est peut-être un Juif. Il s’agit du faux prophète (cf. Apo 16.13; 19.20; 20.10). Ses deux cornes semblables à celles d’un agneau donnent une impression de gentillesse et d’innocence, mais suggèrent aussi qu’elle se fait passer pour l’Agneau de Dieu. Cependant le fait qu’elle s’exprime comme un dragon indique qu’elle est directement inspirée par Satan et qu’elle reçoit son pouvoir de lui.

NOTE. On estime souvent que l'appellation "Bête qui vient de la mer" désigne l'Antéchrist, et que la "Bête qui vient de la terre" est celui qui est aussi appelé le "faux-prophète".

Et écoutez les messages audio sur l'Apocalypse et autres sujets. Consultez le menu "Etude de la Bible".

pl


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris