credo w

Histoire de la Bible
De Jésus-Christ au Moyen Age

1. La formation du Nouveau Testament
2. Le Canon sacré
3. Les textes grecs des Ecritures
4. La traduction latine de Jérôme
5. Les textes hébreux de l'Ancien Testament

1. La formation du Nouveau Testament

Au point de vue chronologique, les premiers écrits du Nouveau Testament ont été des Epîtres. Les apôtres les ont rédigés au fur et à mesure des besoins des communautés ou des croyants individuels, soit pour leur faire parvenir un enseignement et des exhortations, soit pour répondre à leurs questions (1 Ti 3:14-15; Jud 3; 1 Co 7:1a; 2 Pi 3:1; 1 Jn 2:1-2; 3 Jn 1:13; Tit 1:1-5; Ph 1:3, Ph 1:21; 1 Jn 5:13).

La rédaction des Evangiles devint nécessaire à la suite de la disparition progressive des témoins oculaires de la vie terrestre de Jésus-Christ (cf. Lu 1:1-4; Ac 1:21; Ac 10:39). Dieu a sélectionné ce que les écrivains devaient rapporter (Jn 21:25; Jn 20:30).

Luc, le médecin qui fut étroitement lié à l'activité des apôtres (Ac 16:10; Ac 20:6; Ac 21:17; Ac 28:14), rédigea l'histoire du début de l'Eglise: les Actes des apôtres (Ac 1:1-2; cf. Lu 1:1-4).

Jean, prisonnier à Patmos, reçut révélation de l'Apocalypse (Ap 1:1; Ap 1:9-11).

Tous ces écrits ont été rédigés avec le secours de l'Esprit de Dieu et sous son contrôle (Jn 14:26; Jn 16:13), non pour satisfaire la curiosité mais pour faire naître la foi en Christ (Jn 20:31).

Le Nouveau Testament, rédigé sur papyrus et parchemins (cf. 2 Ti 4:13), fut achevé avant la fin du premier siècle.

Voici les dates de rédaction approximatives des livres du Nouveau Testament dans l'ordre chronologique:

Dates approximatives de rédaction des livres du Nouveau Testament:
45-48 Jacques; 50-51 1 et 2 Thessaloniciens; 50-70 Matthieu; 50-55 Galates; 54-56 1 Corinthiens; 56-57 2 Corinthiens; 56-58 Romains; 58-65 Luc; 60-62 Ephésiens; 60-62 Philémon; 60-62 Philippiens; 60-62 Colossiens; 60-67 Actes; 64 1 Timothée; 64-65 1 Pierre; 65 Tite; 65-67 2 Timothée; 65-68 Hébreux; 66-68 2 Pierre; 63-68 Marc; 66-68 Jude; 85 1, 2 et 3 Jean; 85-90 Jean; 95 Apocalypse.
 

2. Le Canon sacré

Au cours des 2e et 3e siècles, sous l'influence des pères de l'Eglise (surtout Irénée, Tertullien, Origène et Cyprlen), la liste des livres inspires du Nouveau Testament fut fixée. Les textes apocryphes furent écartés et divers conciles de l'Eglise primitive confirmèrent le Canon sacré des 66 livres de la Bible (Laodicée en 360, Carthage en 397, Hippone en 419, etc.).

3. Les textes grecs des Ecritures

Dès après l'édit de Milan (313) mettant fin aux persécutions contre le christianisme, l'empereur romain Constantin ordonna la copie de 50 Bibles grecques complètes sous la direction d'Eusèbe, ex-prisonnier pour sa foi.

Dès le 5e siècle, l'empire d'Orient choisit Byzance comme capitale; c'est là que se concentrèrent les copies de la Bible grecque, d'où le nom de "textes byzantins". Il existe aujourd'hui à peu près 200 manuscrits byzantins en écriture onciale (majuscules), écrits jusqu'en 800 environ, et près de 5000 manuscrits en lettres cursives (minuscules) rédigés entre le 9e et le 15e siècles. Les manuscrits de la Bible les plus complets et anciens qui aient été retrouvés sont:

  • le Codex Sinaïticus (4e siècle), découvert en sa totalité en 1859 au monastère Ste Catherine,
  • le Codex Vaticanus, écrit au 4e siècle, découvert au Vatican vers 1850,
  • le Codex Alexandrinus, datant du 5e siècle, découvert à Alexandrie en 1628 déjà.

4. La traduction latine de Jérôme

Jérôme fut chargé par Damase 1er, évêque de Rome, de réviser le Nouveau Testament en latin. Il se servit pour cela du texte original en grec. Puis il entreprit la révision de l'AT sur la base du texte original hébreu, ne se contentant pas de partir de la version grecque des Septante. Cela conduisit à une nouvelle version latine de la Bible, achevée en 405, que l'on nomma la Vulgate ("répandue généralement"). Dès le 9e siècle, cette traduction devint la version officielle de l'Eglise catholique romaine.

Jérôme dut incorporer à sa version les textes non inspirés que contenait la version des Septante. Il les désigna par le nom de "livres apocryphes" et affirma qu'aucune doctrine ne devait être tirée de ces livres. Ces avertissements de Jérôme furent supprimés par l'Eglise catholique romaine au concile de Trente (1546 à 1563). 

5. Les textes hébreux de l'Ancien Testament

Les textes de l'Ancien Testament en hébreu étaient conservés à Jérusalem et au Proche-Orient. Du 5e au 10e siècle, des docteurs juifs, les Massorètes, contrôlèrent et copièrent avec un soin extrême le texte sacré hébreu. Ils lui adjoignirent les "points voyelles" pour en fixer définitivement la prononciation.

Compléments

La rubrique "Compléments" comporte des éléments qui ne font  pas partie du cours CREDO original.

Pour approfondir votre étude, consultez les articles suivants:
Y a-t-il opposition entre l'Ancien et le Nouveau Testament ?  FAQ - 28 
Les "contradictions" dans la Bible ? FAQ - 76
Flashs sur les  66 livres de la Bible, 60 messages audio.


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris